Des Israéliens infectés bloqués au Japon ont enseigné l’hébreu à leur médecin
Rechercher

Des Israéliens infectés bloqués au Japon ont enseigné l’hébreu à leur médecin

"Je suis de votre côté. J'espère que vous irez bientôt mieux. Je veux vous aider", a écrit le médecin dans une lettre en hébreu à un couple israélien

Du personnel médical en tenue de protection s'éloigne du bateau de croisière Diamond Princess placé en quarantaine à Yokohama, à proximité de Tokyo, le mardi 11 février 2020. (AP Photo/Jae C. Hong)
Du personnel médical en tenue de protection s'éloigne du bateau de croisière Diamond Princess placé en quarantaine à Yokohama, à proximité de Tokyo, le mardi 11 février 2020. (AP Photo/Jae C. Hong)

Un couple israélien hospitalisé au Japon après avoir été testé positif au coronavirus a profité de son séjour en quarantaine pour apprendre le japonais – et enseigner l’hébreu au médecin qui le soigne.

Ruhale et Oded Ofarim faisaient partie des 15 Israéliens passagers du bateau de croisière Diamond Princess, qui a été mis en quarantaine au large du Japon après qu’un passager chinois débarqué à Hong Kong a été diagnostiqué porteur du virus.

Sur les plus de 3 700 personnes initialement à bord du navire, on a recensé 705 cas de contamination, dont six Israéliens.

Selon un reportage de la Douzième chaîne diffusé vendredi, le médecin japonais traitant les Ofarim leur a laissé une lettre de soutien en hébreu.

« Je suis de votre côté. J’espère que vous irez bientôt mieux. Je veux vous aider », disait la lettre. « J’espère que vous irez mieux bientôt. Travaillons dur ensemble. »

Le reportage ne nomme pas le médecin, mais dit que sa lettre « leur a réchauffé le cœur ».

Un drapeau israélien dans l’un des hublots (à gauche) du navire de croisière Diamond Princess, où trois Israéliens ont été diagnostiqués porteurs du coronavirus, au terminal de croisière Daikaku Pier dans le port de Yokohama, le 16 février 2020. (Crédit : Behrouz MEHRI / AFP)

Sur les quatre Israéliens chez qui le virus a été diagnostiqué sur le bateau de croisière, un seul reste en quarantaine au Japon. Un des Israéliens a été diagnostiqué comme porteur de l’agent pathogène vendredi, quelques heures après avoir atterri dans le pays sur un vol commercial après avoir été autorisé à quitter un hôpital japonais.

La raison pour laquelle cet homme a été libéré alors qu’il était encore porteur du virus reste indéterminée. Selon les médias, il a été déclaré en bonne santé par les autorités japonaises.

Il était l’un des quatre Israéliens à avoir été testé positif au virus depuis jeudi soir, ce qui porte à sept le nombre d’Israéliens malades.

L’homme est retourné en Israël sur deux vols Turkish Airlines via Istanbul. Le ministère de la Santé a ordonné à tous les passagers de cet avion qui a atterri à Tel-Aviv vendredi matin, TK784, de rester confiné pendant 14 jours.

Deux des 11 autres Israéliens qui se trouvaient à bord du navire ont été diagnostiqués avec le virus après leur retour en Israël et ont été mis en quarantaine par mesure de sécurité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...