Des Musulmans confondent la synagogue de l’aéroport Ben Gurion avec une mosquée
Rechercher

Des Musulmans confondent la synagogue de l’aéroport Ben Gurion avec une mosquée

Les fidèles turs, qui se sont immédiatement excusés après, ont aussi pris les talith pour des tapis de prière

Les fidèles turcs dans la synagogue de l'aéroport Ben Gurion (Crédit : capture d'écran NRG)
Les fidèles turcs dans la synagogue de l'aéroport Ben Gurion (Crédit : capture d'écran NRG)

Récemment, des fidèles juifs qui se rendaient dans l’une des deux synagogues de l’aéroport Ben Gurion ont été abasourdis quand ils ont découvert un groupe de touristes turcs à genoux sur le plancher de la pièce, qui utilisaient les châles de prière (talith) comme des tapis de prière musulmans.

Les fidèles juifs avaient demandé la direction vers la synagogue à un Israélien dans l’aéroport. L’homme dont on ignore l’identité a expliqué mardi au site NRG : ”Après un petit moment, ils [les fidèles présumés juifs] sont revenus et m’ont demandé si je leur avais indiqué la direction d’une synagogue ou d’une mosquée”.

“J’ai été choqué, je suis revenu avec eux et j’ai découvert un groupe d’Arabes priant dans la pièce, utilisant des talitot (le pluriel de talit, le mot hébreu désignant un châle de prière) comme tapis de prière. »

L’homme a raconté qu’aussitôt que les Musulmans ont réalisé que l’endroit n’était pas une mosquée et que les châles avaient une importance religieuse dans le judaïsme, « ils se sont immédiatement excusés, ils ont rangé les châles et ils ont expliqué qu’ils n’avaient fait que se mettre en quête d’un lieu pour prier ».

Tandis que l’aéroport déclare chercher “à en savoir plus sur ce qu’il s’est passé”, une source proche de l’autorité compétente a indiqué au site Internet que « même si cela retourne l’estomac, il s’agissait d’une erreur innocente ».

Les synagogues de l’aéroport restent généralement ouvertes, a déclaré la source.

L’aéroport n’offre pas de salles de prières séparées pour les religions autres que le judaïsme.

Pendant ce temps, la vidéo d’une femme musulmane priant dans une soucca quelque part à proximité de la mer Morte circule sur Facebook.

C’est une tradition juive d’accueillir des amis et des collègues dans une hutte temporaire durant Souccot (la fête des Tabernacles), en mémoire des cabanes construites par les enfants d’Israël dans le désert durant l’Exode biblique depuis l’Egypte.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...