Des officiers de sécurité palestiniens attaqués dans le Nord de la Cisjordanie
Rechercher

Des officiers de sécurité palestiniens attaqués dans le Nord de la Cisjordanie

Des résidents d'implantations sont accusés d'une attaque avec des pierres à l'extérieur d'Yitzhar près de Naplouse ; la police israélienne a ouvert une enquête

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des officiers de sécurité palestiniens dans la ville de Cisjordanie de Naplouse (Crédit : Wagdit Ashtiyeh/Flash90)
Des officiers de sécurité palestiniens dans la ville de Cisjordanie de Naplouse (Crédit : Wagdit Ashtiyeh/Flash90)

Deux officiers de sécurité palestiniens ont été attaqués alors qu’ils conduisaient à travers le Nord de la Cisjordanie lundi soir, a annoncé la police.

D’après des médias locaux palestiniens, les attaquants étaient des résidents d’implantations israéliens, mais l’accusation n’a pas été vérifiée par la police israélienne.

L’attaque a eu lieu près de l’implantation d’Yitzhar, une communauté connue pour faire preuve de violence envers les Palestiniens et les forces de sécurité israéliennes.

La police n’a pas souhaité faire de commentaires concernant l’identité des attaquants, mais elle a dit qu’ « une enquête avait été ouverte » à propos de l’incident.

La police a été appelée bien après que l’incident ait eu lieu, et le temps qu’elle arrive, les victimes et les assaillants avaient déjà quitté les lieux, a commenté un porte-parole de la police israélienne.

Les officiers de sécurité palestiniens sont Imad Salih et de Majd Salih et ont été modérément blessés lors de l’attaque, d’après Maan news.

Ils ont tous deux été traités sur place, bien qu’il n’ait pas été immédiatement clair par qui. Bien que les Palestiniens aient rapporté que des médecins militaires avaient traité les victimes, un porte-parole de Tsahal a dit que l’armée n’avait pas été impliquée dans l’incident.

Le service de secours du Magen David Adom a également nié avoir traité les officiers palestiniens blessés.

D’après les accords d’Oslo, l’Autorité palestinienne est autorisée à établir une force de police. Cependant, ce département de police ne peut agir que dans des cas internes palestiniens. Les crimes israéliens contre des Palestiniens relèvent du domaine de la Division Judée et Samarie de la police israélienne, division nommée d’après le nom biblique de la Cisjordanie.

Au cours des années, la Division Judée et Samarie a été accusée d’échouer à enquêter sur les cas de violences perpétrées par des Israéliens à l’encontre de Palestiniens.

De 2005 à 2014, par exemple, l’organisation de défense des droits humains Yesh Din a suivi 1 045 plaintes palestiniennes déposées contre des résidents d’implantations juifs et a découvert que seuls 7,4 % d’entre elles donnaient lieu à des mises en examen.

De 2013 à 2014, concernant les plus de 150 plaintes déposées par des Palestiniens, seules 2 mises en examen ont été opérées par la Division de police de Judée et Samarie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...