Rechercher

Des stars israéliennes revisitent des photos emblématiques

Des clichés historiques ont été reproduites avec des célébrités pour un article de Yedioth Ahronoth pour Yom HaAtsmaout

Tomer Kapon recréant une photo emblématique prise pendant la guerre des Six jours à Tel-Aviv, Israël, en avril 2017 (Crédit : Gabriel Baharia)
Tomer Kapon recréant une photo emblématique prise pendant la guerre des Six jours à Tel-Aviv, Israël, en avril 2017 (Crédit : Gabriel Baharia)

TEL AVIV (JTA) – Etant un pays relativement jeune, Israël a vu son histoire racontée par des photographies dès sa naissance.

En l’honneur de sa 69e Journée de l’Indépendance, Yom HaAtsmaout, le quotidien Yedioth Ahronoth a publié mardi une série de photos emblématiques de cette histoire recréées par des célébrités israéliennes.

Des artistes et des athlètes ont redonné vie aux photos des guerriers et des politiciens qui ont contribué à la construction de l’Etat juif.

Le rocker Aviv Geffen reproduit le Premier ministre de l’époque, David Ben-Gurion, qui fait le poirier sur la plage en 1949. Le comédien Guri Alfi s’est déguisé en Golda Meir, pour recréer le cliché où elle a été prise en train de faire la vaisselle en 1956.

Et les leaders du groupe Static et Ben-El Tavori sont devenus le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président américain Barack Obama, respectivement, qui se sont pavanés sur le tarmac de Tel Aviv avec leurs vestes sur leurs épaules en 2013.

D’autres célébrités – comme le premier médaillé olympique israélien Yael Arad et la reine de beauté Rita Mor – ont eu le droit à la même réinterprétation de leur cliché.

Beaucoup de photos et de célébrités sont peu connues en dehors d’Israël. Mais un cliché d’un soldat israélien dans le canal de Suez après la guerre des Six Jours a été publié en couverture du magazine Life en 1967. La photo a capturé l’Etat juif au plus fort de sa confiance en soi et de sa popularité internationale.

Dans le remake de la photo, l’acteur israélien Tomer Kapon remplace le soldat, le lieutenant colonel Ben Hanan. Soldat combattant dans la vraie vie avant de tourner dans la série israélienne « Fauda », Kapon a exprimé son ambivalence quant à la signification de la photo dans laquelle il apparaissait.

Yossi Ben-Hanan sur la couverture du magazine Life en 1967 (Crédit : Wikimedia Commons)
Yossi Ben-Hanan sur la couverture du magazine Life en 1967 (Crédit : Wikimedia Commons)

« Au-delà de son importance historique et peut-être un peu de son optimisme, la photo de Yossi Ben-Hanan après la guerre des Six Jours me rappelle le lourd prix que les guerres prennent, et je comprends le prix insupportable de la guerre. Et les personnes que j’ai perdues pendant la deuxième guerre du Liban en 2006 sont avec moi et seront avec moi pour toujours », a expliqué Kapon dans Yedioth.

« L’armée du peuple, elle fait partie intégrante de notre identité et nous rappelle encore une fois la beauté du pays et la beauté de nos fils et filles qui participent à un tissu aussi délicat et puissant. »

Le photographe Gabriel Baharia a indiqué qu’il avait fourni tous les efforts possibles pour imiter la photo originale pendant le shooting la semaine dernière à Jaffa, dans le sud de Tel Aviv. Il a même réussi à mettre la main sur un AK-47 comme celui que tenait Hanan.

Cela, a-t-il précisé, n’a pas été une tâche facile puisque l’armée israélienne n’utilise plus ce modèle. Dans cette photo, il y a cependant un ajout remarquable : une fleur jaune qui sort du canon de l’arme.

« La fleur est un message d’espoir de la paix, a déclaré Bharlia à JTA. Je suppose que peut-être la photo capture aussi quelque chose sur la façon dont nous voyons les bons vieux jours, quand tout était beaucoup plus clair, vous voyez ? »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...