Des survivants de la Shoah et 3 rabbins décorés de la Légion d’honneur
Rechercher

Des survivants de la Shoah et 3 rabbins décorés de la Légion d’honneur

Moshe Sebbag, Delphine Horvilleur et Chalom Lellouche ont été décorés ; 63 % des 3 884 personnes décorées le sont pour leur "investissement dans la lutte contre l'épidémie"

Illustration de médailles de la Légion d’honneur. (Crédit : legiondhonneur.fr)
Illustration de médailles de la Légion d’honneur. (Crédit : legiondhonneur.fr)

Une promotion exceptionnelle de la Légion d’honneur et de l’ordre national du mérite a récompensé vendredi 1er janvier des centaines de personnes engagées depuis des mois contre la COVID-19, mais aussi trois rabbins français, une poignée de survivants de la Shoah ou transmetteurs de la mémoire, et une vingtaine de résistants et combattants des Forces navales françaises libres.

Les trois rabbins décorés au grade de chevalier sont : Moshe Sebbag, rabbin de la grande synagogue de la Victoire à Paris, pour ses 25 ans de service ; Delphine Horvilleur, de Judaïsme en mouvement, pour ses 20 ans de service ; et Chalom Lellouche, rabbin de Levallois-Perret, pour ses 29 ans de service.

Les survivants de la Shoah et transmetteurs de la mémoire décorés sont : Evelyn Askolovitch au grade de chevalier ; et Lili Leignel et Rachel Jedinak au grade d’officier. Jacques Fredj, directeur du Mémorial de la Shoah, à Paris, a lui aussi été décoré.

Les anciens résistants Hubert Faure et Anne-Marie Krug-Basse sont eux élevés à la dignité la plus haute, celle de grand’croix.

63 % des 3 884 personnes décorées vendredi le sont pour leur « investissement dans la lutte contre l’épidémie », « la plupart œuvrant dans l’ombre », a insisté la Grande Chancellerie de la Légion d’honneur.

Médecin ou directeur d’hôpital, épidémiologiste, responsable d’Ehpad, infirmière, pilote d’hélicoptère de la Sécurité civile, ou encore chef d’entreprise… Tous ces récipiendaires ont fait preuve d’un « engagement particulier » dans les services de soins évidemment mais aussi recherche scientifique, production de matériel de santé, continuité de l’enseignement, ou encore « en imaginant des dispositifs culturels innovants ».

L’infectiologue Karine Lacombe et l’épidémiologiste Eric d’Ortenzio sont ainsi faits chevaliers de la Légion d’honneur, tout comme le PDG de SNCF Voyageurs Christophe Fanichet pour le « soutien logistique » ou encore le PDG de CDiscount Emmanuel Grenier pour le « soutien aux entreprises ».

Quarante personnes décédées de la COVID « dans l’exercice de leurs fonctions » sont également décorées à titre posthume, principalement médecins, infirmiers, aides-soignants, agents administratifs et agents techniques intervenant en hôpitaux, en Ehpad ou en médecine libérale, précise le communiqué.

Pour rendre hommage aux personnes mobilisées contre la COVID-19, quatre promotions ont été regroupées ce vendredi : celles du 1er janvier 2021 et du 14 juillet 2020 de la Légion d’honneur (1 229 personnes) et celles de mai et novembre 2020 de l’ordre national du mérite (2 655).

En outre, le chanteur Michel Sardou et le photographe Yann Arthus-Bertrand ont été faits commandeurs de la Légion d’Honneur. L’artiste lyrique Roberto Alagna et la chanteuse Angélique Kidjo deviennent officiers, et sont nommés chevaliers le violoncelliste Gautier Capuçon, les cinéastes Olivier Nakache et Eric Toledano ou la journaliste Carole Gaessler.

Le PDG de L’Oréal Jean-Paul Agon devient commandeur, Dominique Auzias, cofondateur du guide le Petit Futé et Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, deviennent officiers, et le PDG du groupe Accor Sébastien Bazin est fait chevalier, tout comme celui de Pernod Ricard, Alexandre Ricard, ou le président d’ArianeGroup André-Hubert Roussel.

Sont également distingués en tant que commandeurs les prix Nobel de chimie Emmanuelle Charpentier et d’économie Esther Duflo, le psychiatre Boris Cyrulnik. Le glaciologue Claude Lorius et l’historienne Mona Ozouf sont élevés à la dignité de grand officier.

La navigatrice et présidente du WWF France Isabelle Autissier devient commandeur. Et le maire de Nice Christian Estrosi, l’ancien ministre de l’Agriculture Didier Guillaume et le coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme Laurent Nunez sont nommés officiers.

Dans les promotions de l’ordre national du mérite ont également été honorées vendredi des centaines de personnes ayant participé à l’effort contre la COVID-19, soignants mais aussi des directeurs d’écoles, de centres d’hébergement d’urgence ou encore le chorégraphe Mehdi Kerkouche et la patronne de Radio-France Sibyle Veil pour avoir mis en place des « dispositifs culturels ou d’informations innovants ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...