Des universitaires proposent une Journée des survivants de la Shoah
Rechercher

Des universitaires proposent une Journée des survivants de la Shoah

Le projet visant à honorer les survivants viendrait s'ajouter aux journées commémorant les victimes des atrocités nazies

Un groupe de survivants de la Shoah transporte un cercueil couvert contenant les restes de six victimes non identifiées de la Shoah pour les enterrer au Nouveau Cimetière de la United Synagogue à Bushey, en Angleterre, le 20 janvier 2019. (John Stillwell/PA via AP)
Un groupe de survivants de la Shoah transporte un cercueil couvert contenant les restes de six victimes non identifiées de la Shoah pour les enterrer au Nouveau Cimetière de la United Synagogue à Bushey, en Angleterre, le 20 janvier 2019. (John Stillwell/PA via AP)

VARSOVIE, Pologne (JTA) – Deux journées commémorent la mémoire des Juifs assassinés par les nazis. Deux leaders juifs proposent désormais un troisième jour de commémoration de la Shoah, consacré aux Juifs qui ont survécu.

Jonathan Ornstein, directeur du JCC Krakow en Pologne, et Michael Berenbaum, directeur de l’Institut Sigi Ziering à l’Université juive américaine, ont conjointement proposé un nouveau jour de commémoration. La Journée des survivants de la Shoah serait célébrée le 26 juin, date de l’anniversaire d’un éminent survivant et défenseur polonais.

Cette proposition, dont Ornstein et Berenbaum espèrent qu’elle sera adoptée par les Juifs du monde entier, intervient alors que le nombre de survivants vivants diminue et après une année au cours de laquelle le COVID-19 leur a fait payer un lourd tribut.

« Nous, les générations suivantes, avons eu le privilège de rencontrer ces individus remarquables et avons essayé de faire en sorte qu’ils soient pris en charge dans notre famille, nos synagogues, nos centres communautaires », ont écrit les deux hommes dans une tribune publiée ce mois-ci dans le Jerusalem Post. « Mais en tant que société, nous devons nous poser une question : En avons-nous fait assez ? »

Les victimes de la Shoah sont commémorées chaque année le 27 janvier, date anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz en 1945, et pendant Yom HaShoah chaque printemps. Ces journées sont consacrées à la commémoration des victimes et à la lutte contre l’antisémitisme, les préjugés et la haine.

La nouvelle journée, selon Ornstein et Berenbaum, sera axée sur la manière d’aider les survivants, que ce soit en leur offrant de la compagnie et en écoutant leurs histoires ou en leur apportant un soutien matériel nécessaire, comme de la nourriture.

Les deux hommes ont proposé le 26 juin car c’est le jour de l’anniversaire de Marian Turski. Né Mosze Turbowicz en 1926, Turski a survécu à Auschwitz et à la marche de la mort des prisonniers de ce camp vers Buchenwald en 1945. Après la libération, Turski s’est installé à Varsovie, où il participe aux travaux de l’Association de l’Institut historique juif de Pologne, de l’Association des combattants et victimes juifs de la Seconde Guerre mondiale et du musée de l’Histoire des Juifs polonais.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...