Rechercher

Deux immeubles résidentiels de Bnei Brak évacués par crainte d’un effondrement

Neuf familles sont hébergées dans un hôtel voisin après l'apparition de fissures sur les murs ; le mois dernier, un immeuble de Holon a été évacué un jour avant de s'effondrer

Un immeuble de Bnei Brak est évacué le 16 septembre 2021 après l'apparition de fissures sur les murs (Crédit : Service d'incendie et de secours)
Un immeuble de Bnei Brak est évacué le 16 septembre 2021 après l'apparition de fissures sur les murs (Crédit : Service d'incendie et de secours)

Deux immeubles résidentiels de Bnei Brak ont été évacués tard dans la nuit de jeudi à vendredi par crainte que les structures ne s’effondrent.

Le personnel des services d’incendie et de secours a évacué neuf familles des deux immeubles de cette ville du centre d’Israël. Il a été appelé sur les lieux après que des fissures dans les murs ont été signalées dans l’un des bâtiments.

Selon les services d’incendie et de secours, un appel a été reçu tard jeudi, après la fin de Yom Kippour, signalant un bâtiment « qui semble sur le point de s’effondrer dans la rue Bar-Ilan, en ville ».

Après que les pompiers de Bnei Brak sont arrivés sur les lieux et ont « découvert des fissures profondes dans le bâtiment », ils ont ordonné son évacuation et convoqué un ingénieur sur le site, a déclaré le service d’incendie et de secours dans un communiqué.

L’ingénieur a jugé que non seulement le bâtiment risquait de s’effondrer, mais qu’un deuxième bâtiment voisin était également en danger et a donné l’ordre de l’évacuer également.

Les pompiers ont déconnecté les deux bâtiments de l’électricité et retiré toutes les bonbonnes de gaz qui se trouvaient à l’intérieur. Les résidents des deux bâtiments ont été placés dans un hôtel local jusqu’à ce que des solutions plus permanentes puissent être trouvées.

Un immeuble de Bnei Brak est évacué le 16 septembre 2021 après l’apparition de fissures sur les murs. (Crédit : Service d’incendie et de secours)

Les évacuations interviennent moins d’une semaine après l’effondrement d’un immeuble d’appartements résidentiels à Holon, un jour après qu’un responsable des pompiers a ordonné son évacuation.

36 familles de l’immeuble de Holon ont reçu l’ordre de partir immédiatement samedi, après que les résidents ont déclaré avoir entendu des craquements et que certains ont été incapables d’ouvrir leur porte d’entrée.

Le bâtiment s’est effondré de lui-même un jour plus tard, ce qui montre à quel point la situation aurait pu devenir catastrophique, semblable à l’effondrement d’une tour d’habitation en Floride en juin, qui a tué 98 personnes.

Depuis l’effondrement de l’immeuble de Holon, les inquiétudes concernant la répétition d’incidents ont conduit à de multiples évacuations d’immeubles anciens et délabrés à travers le pays, notamment à Kiryat Shmona.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...