Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

Deux membres du Meretz présentent une candidature juive-arabe à la tête du parti

L'élu Issawi Freij et l'ancien député Mossi Raz sont candidats pour être les co-digireants du parti et "construire une gauche juive arabe forte et influente"

Des membres du Meretz Issawi Frej (gauche) et Mossi Raz participent à une cérémonie du Jour de mémoire à Tel Aviv le 17 avril 2018. (Tomer Neuberg/Flash90)
Des membres du Meretz Issawi Frej (gauche) et Mossi Raz participent à une cérémonie du Jour de mémoire à Tel Aviv le 17 avril 2018. (Tomer Neuberg/Flash90)

Deux membres de Meretz ont présenté mercredi leur candidature à la direction du parti de gauche, affirmant qu’ils cherchaient à y apporter une « direction commune arabe-juive ».

L’élu Issawi Freij et l’ancien député Mossi Raz ont annoncé leur décision après une réunion avec un groupe d’activistes du Meretz.

« La gauche israélienne a besoin d’espoir pour former un véritable partenariat arabe-juif. Le public arabe a donné sa confiance au Meretz lors des dernières élections et maintenant, nous devons renforcer le partenariat pour construire une gauche juive-arabe forte et influente », a écrit Freij dans un message Facebook.

Raz a tweeté que le but de la direction commune était de fournir de « l’espoir contre la politique d’incitation à la haine du [Premier ministre Benjamin] Netanyahu ».

Freij est député depuis 2013, alors que Raz est entré à la Knesset en 2017 pour remplacer la chef sortante du Meretz Zehava Galon. Etant à la septième place sur la liste électorale du parti, Raz n’a pas réussi à entrer à la Knesset aux élections nationales d’Avril, où le Meretz a obtenu quatre sièges.

Galon a salué l’initiative de Raz et Frej comme « quelque chose de nouveau et d’intéressant ».

« C’est la bonne idée, le bon message et la bonne direction qui remet en question le système existant et qui présente un nouveau modèle pour le partenariat juif-arabe », a-t-elle écrit sur Twitter.

Les membres du parti Meretz Nitzan Horovitz et Tamar Zandberg à la résidence du Président à Jérusalem le 31 janvier 2013.
(Miriam Alster/Flash90)

Avec leur annonce, Freij et Raz ont rejoint le journaliste israélien et ancien élu Nitzan Horowitz comme des concurrents officiels de la chef actuelle du parti Tamar Zandberg.

Zandberg a pris la succession de Galon comme chef de Meretz en mars 2018, quand le parti a tenu la première élection primaire de son histoire.

Le parti envisagerait de fusionner avec le parti travailliste de centre gauche avant les élections du 17 septembre.

Zandberg a renouvelé son appel du mois dernier pour une liste commune travailliste et Meretz, après que son appel à une alliance pour les élections d’avril avait été rejeté par le chef du parti travailliste Avi Gabbay.

Gabbay a depuis annoncé qu’il va démissionner de la tête du parti, et une primaire aura lieu début juillet pour choisir un chef au parti.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.