Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

Deux meurtres distincts en l’espace de quelques heures à Nazareth et à Holon

Un homme a été tué par balle dans une ville du nord, sa femme et son enfant ont également été blessés ; un homme a été mortellement poignardé dans un parc de Holon

Illustration : Une voiture de police et une ambulance, à Petah Tikva, le 4 août 2017. (Crédit: Roy Alima/Flash90)
Illustration : Une voiture de police et une ambulance, à Petah Tikva, le 4 août 2017. (Crédit: Roy Alima/Flash90)

Deux hommes ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi dans des attaques distinctes, a déclaré mercredi la police israélienne, alors que la vague de criminalité meurtrière ne montre aucun signe d’apaisement.

Un homme a été abattu à Nazareth et un autre a été mortellement poignardé à Holon.

Il s’agit des derniers meurtres en date d’une vague d’homicides qui a plus que doublé au cours des quatre premiers mois de l’année 2023 par rapport à la période janvier-avril 2022.

La victime de Nazareth – identifiée dans les médias israéliens comme étant Sahar Natafi, un habitant de la ville âgé d’une vingtaine d’années – conduisait avec sa femme et sa fille lorsque des coups de feu ont été tirés sur le véhicule.

Sa femme et sa fille ont été respectivement légèrement et modérément blessées dans l’attaque.

La police a déclaré que la fusillade s’inscrivait dans le cadre d’un différent criminel.

Les communautés arabes d’Israël assistent depuis quelques années à une recrudescence des violences, entraînée principalement par le crime organisé – mais pas seulement. Les Arabes israéliens estiment que la police a été dans l’incapacité de sévir contre les organisations criminelles puissantes et qu’elle détourne le regard de ces violences depuis des années – avec des conflits entre familles, des guerres de gangs et des violences faites aux femmes.

Selon le groupe de campagne anti-violence Abraham Initiatives, 66 Arabes ont été tués dans des homicides depuis le début de l’année 2023.

Par ailleurs, dans la ville côtière de Holon, un homme d’une cinquantaine d’années a été poignardé dans un parc public de la rue Kedoshei Kahir, ce qui constitue le deuxième homicide dans la même rue en une semaine.

Il a été transporté à l’hôpital Wolfson de la ville, où les médecins ont dû prononcer son décès.

Vendredi dernier, un homme de 22 ans a été poignardé à mort dans cette rue, lors d’un affrontement entre gangs de rue, selon la police.

Toujours à Holon, la police a déclaré mardi soir qu’un colis suspect avait été laissé près de la porte d’un appartement de la rue Eliyahu Krauze à Holon.

La police est arrivée et a confirmé que le paquet était un explosif qu’elle a ensuite neutralisé.

Le nombre d’homicides a fortement augmenté sous la houlette du ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, qui a pris ses fonctions en décembre et s’est présenté sur un programme d’amélioration de la sécurité personnelle des citoyens.

Depuis le début de l’année, il y a eu 78 homicides, contre 34 au cours de la même période l’année dernière, selon un décompte effectué par Haaretz.

La forte augmentation du nombre d’homicides – la plus élevée depuis des dizaines d’années – a été observée tant dans la communauté juive que dans la communauté arabe, bien que les chiffres soient beaucoup plus élevés dans cette dernière.

La plupart des personnes tuées étaient des personnalités connues des services de police en raison de leurs liens avec le monde criminel, ce qui semble indiquer une augmentation du crime organisé dans la communauté arabe, selon l’article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.