Rechercher

Deux nouveaux foyers de grippe aviaire détectés dans des communautés du nord

De nouveaux cas de grippe aviaire ont été détectés dans les Moshav de Dvora et Givat Yoav

Rassemblement des carcasses de grues sauvages tuées par la grippe aviaire dans la réserve naturelle du lac Hula, dans le nord d'Israël, le 27 décembre. (Hadas Kahaner, Autorité israélienne de la nature et des parcs)
Rassemblement des carcasses de grues sauvages tuées par la grippe aviaire dans la réserve naturelle du lac Hula, dans le nord d'Israël, le 27 décembre. (Hadas Kahaner, Autorité israélienne de la nature et des parcs)

Le ministère de l’Agriculture a annoncé dimanche que deux nouveaux foyers de grippe aviaire avaient été détectés dans le nord d’Israël.

L’épidémie de virus H5N1 avait débuté dans la vallée de Hula et dans le moshav de Margaliot en Haute Galilée, près de la frontière libanaise.

Un communiqué du ministère indique que les cas de grippe ont été détectés dans les poulaillers de dindes et de poulets des moshavim Dvora et Givat Yoav, qui abritent ensemble 48 000 oiseaux environ.

Le ministre de l’Agriculture Oded Forer (Yisrael Beytenu) a appelé à renforcer la « sécurité biologique » dans les poulaillers « afin d’éviter qu’un tel événement ne se développe et ne se poursuive l’année prochaine. »

Le député Oded Forer d’Yisrael Beytenu vu pendant une rencontre du parti à la Knesset, el 31 décembre 2018. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

Le ministère de l’Agriculture n’a pas encore réussi à déterminer comment la maladie virale hautement contagieuse H5N1 s’était introduite dans la réserve de Hula, qui attire des dizaines de milliers de grues pendant les saisons de migration du printemps et de l’été, d’autant que de la nourriture y est distribuée pour éloigner les oiseaux des champs de cultures commerciales.

Le risque que l’épidémie de grippe aviaire se propage à l’homme est réel et « très préoccupant », a déclaré mercredi le professeur Amnon Lahad, épidémiologiste de haut niveau.

Un autre expert a averti jeudi que l’épidémie de grippe aviaire risquait de se propager au lac de Tibériade.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...