Discours du président israélien à l’occasion des 70 ans d’Israël
Rechercher

Discours du président israélien à l’occasion des 70 ans d’Israël

Ce 70e Yom HaAtzmaout est une "source d'inspiration pour tous," a déclaré Reuven Rivlin

Le Président Reuven Rivlin s'exprime lors d'une réception pour les diplomates en Israël à l'occasion du 69e anniversaire de l'indépendance du pays, à la Résidence du Président à Jérusalem, le 2 mai 2017. (Yonatan Sindel/Flash90/File)
Le Président Reuven Rivlin s'exprime lors d'une réception pour les diplomates en Israël à l'occasion du 69e anniversaire de l'indépendance du pays, à la Résidence du Président à Jérusalem, le 2 mai 2017. (Yonatan Sindel/Flash90/File)

À tous les lecteurs du Times of Israel, en Israël et dans le monde entier. Je voudrais en premier lieu, vous souhaiter un joyeux Yom HaAtsmaout.

Comme je l’ai dit, je pense que cet anniversaire d’Israël est un événement pour le monde entier. Parce qu’aujourd’hui, nous ne marquons pas seulement, le retour à notre terre, nous ne célébrons pas seulement les accomplissements de ces 70 dernières années. Aujourd’hui, nous célébrons 70 ans de liberté et de démocratie au Moyen Orient.

Durant sept décennies, Israël a porté haut le flambeau de la liberté et de la démocratie dans une région difficile. Souvent entouré d’ennemis, et contre toute attente, nous avons été, et continuons à être guidés par ces valeurs, en tant qu’unique pays juif, juif et démocratique.

Mais nous sommes savons que nous n’aurions pas pu y parvenir sans nos amis, Juifs et non-juifs du monde entier, qui ont consacré leurs vies à ériger l’État d’Israël. Nous sommes reconnaissants, et tout particulièrement aujourd’hui, envers tous ceux qui, au quotidien, défendent Israël.

Et bien évidemment, notre dette de reconnaissance à l’égard de ceux qui ont donné leurs vies pour défendre notre liberté est incommensurable. Alors que Yom HaZikaron touche à sa fin, nous séchons nos larmes et nous accrochons à la mémoire de ceux qui ont payé le prix ultime, en combattant pour défendre la terre d’Israël et le peuple d’Israël. Ils sont avec nous, et nous adressons à leurs familles notre amour et nos prières.

Au cours de l’année écoulée, j’ai voyagé en Israël, et j’ai rencontré des Israéliens de toutes communautés confondues, Juifs et Arabes, religieux et laïcs. J’ai rencontré des enseignants et des médecins, de fermiers et des entrepreneurs. Je me suis entretenu avec des étudiants. J’ai rendu visite aux soldats et aux policiers qui garantissent notre sécurité jour et nuit.

J’ai rencontré des organisations et des bénévoles, qui font abstraction d’eux-mêmes et offrent un soutien indéfectible aux personnes issues de milieu défavorisés. Ils ont tous une chose en commun. Ils portent en eux l’espoir de voir Israël fleurir. Ils ont peut-être des opinions divergentes, à bien des égards, mais leur engagement est « pour la bonne cause », pour le bien-être et la prospérité de ce pays et de son peuple.

J’ai aussi pu observer la façon dont ce désir est partagé ailleurs dans le monde, et pas seulement chez les nombreux groupes et délégations qu’il m’a été donné d’accueillir à la résidence présidentielle de Jérusalem. J’ai voyagé à travers le monde, j’ai rencontré les communautés juives d’Amérique du nord au GA de Los Angeles. Je me suis rendu en Allemagne, en Bulgarie, en Espagne et ailleurs, et j’ai toujours été accueilli par des amis d’Israël dévoués.

J’ai reçu en Israël des diplomates américains, africains, sud-américains, européens et asiatiques. Tous ces dirigeants et ces représentants avaient une chose en commun : ils étaient émerveillés et impressionnés par toute ce que nous avons réussi à accomplir en seulement 70 ans.

Depuis la technologie du secteur de l’eau, jusqu’à celui de la cybersécurité, en passant par la recherche, les innovations médicales, l’agriculture et l’énergie propre, Israël continue d’être une source d’inspiration pour le monde, et le peuple d’Israël est une source d’inspiration pour moi.

À l’échelle d’une vie, 70 ans est une période conséquente, mais à l’échelle d’un pays et d’un peuple à l’histoire si longue et si riche, c’est peu. En relevant les défis que nous rencontrons, en saisissant les opportunités qui se présentent à nous, je souhaite que grâce à vous, Israël continue à grandir et à évoluer, pour le bien des nations du monde entier. ‘Hag Saméa’h !

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...