Doigt d’honneur à la police : un homme de Jérusalem-Est, arrêté, puis libéré
Rechercher

Doigt d’honneur à la police : un homme de Jérusalem-Est, arrêté, puis libéré

Son avocat, Riyad Sawad, a déclaré : "Si chaque personne qui fait un doigt à la police est arrêtée, la moitié du pays sera détenue"

Des policiers israéliens ordonnent à des gens, aux abords de la Vieille Ville de Jérusalem, de rentrer chez eux dans le cadre des directives de lutte contre le coronavirus, le 27 mars 2020 (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
Des policiers israéliens ordonnent à des gens, aux abords de la Vieille Ville de Jérusalem, de rentrer chez eux dans le cadre des directives de lutte contre le coronavirus, le 27 mars 2020 (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

La police a arrêté mardi un habitant de Jérusalem-Est qui aurait fait un doigt d’honneur en passant devant des policiers dans la Vieille Ville, rapporte Haaretz.

La police a d’abord demandé à un tribunal de placer l’homme en détention provisoire pendant cinq jours pour insulte à un agent public, puis a revu sa demande à la baisse en demandant une libération sous certaines conditions.

Cependant, un juge du tribunal de première instance de Jérusalem a rejeté la demande et a libéré l’homme sous caution sans restrictions.

Son avocat, Riyad Sawad, a déclaré : « Si chaque personne qui fait un doigt à la police est arrêtée, la moitié du pays sera détenue ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...