Du yoga pour la paix au Moyen-Orient ? Ça serait super, selon Modi
Rechercher
Om shanti

Du yoga pour la paix au Moyen-Orient ? Ça serait super, selon Modi

Le Premier ministre indien a salué l’innovation israélienne et évoque les bienfaits de "la démarche holistique"

Accolade chaleureuse entre le président Rivlin (gauche) avec le Premier ministre indien Narendra Modi, après une conférence de presse commune à New Delhi le 15 novembre 2016. (Crédits : AFP/MONEY SHARMA)
Accolade chaleureuse entre le président Rivlin (gauche) avec le Premier ministre indien Narendra Modi, après une conférence de presse commune à New Delhi le 15 novembre 2016. (Crédits : AFP/MONEY SHARMA)

Dans un entretien accordé à l’approche de sa visite marquante en Israël mardi, le Premier ministre indien Narendra Modi a salué l’innovation et le développement « incroyable » d’Israël… et il a également indiqué qu’un peu plus de temps passé au yoga pourrait aider à résoudre certains des problèmes du Moyen Orient.

Dans un entretien avec la Deuxième chaîne devant de grands drapeaux de l’Inde et d’Israël, Modi – qui a commencé la conversation en disant « Shalom » pour la conclure avec Toda Raba (merci) – a déclaré que sa visite marquait un « tournant » dans les liens bilatéraux après 25 ans des relations diplomatiques.

Il a salué la croissance et le développement d’Israël « malgré les difficultés », notant que le rythme de ses progrès avait « poussé tout le monde à observer avec étonnement… Quand on mentionne ‘Israël’, les gens pensent à l’innovation, la technologie, les start-ups, l’espace, l’agriculture, l’utilisation maximale des ressources. C’est la marque de fabrique d’Israël », a déclaré Modi.

« Toutes ces choses sont adaptées à la vision indienne. Tous ces éléments nous poussent à travailler main dans la main avec Israël, pour élargir ensemble nos horizons, a-t-il déclaré. Avec votre potentiel et notre potentiel, il n’y a pas de limites ».

Modi a reconnu qu’il s’agissait d’un réchauffement net des liens avec l’Etat juif ; jusqu’alors, l’Inde avait été considérée comme plus favorable aux Palestiniens. « C’est un tournant, a-t-il dit avant d’ajouter, ma visite en Israël en ce moment ne fera du tort à personne en Inde ».

Benjamin Netanyahu, à gauche, rencontre Narendra Modi à New York le 28 septembre 2014 (Photo: Avi Ohayon/GPO/FLASH90)
Benjamin Netanyahu, à gauche, rencontre Narendra Modi à New York le 28 septembre 2014 (Photo: Avi Ohayon/GPO/FLASH90)

Interrogé à la fin de la conversation s’il inviterait son hôte, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à le rejoindre pour une session de Yoga, Modi a ri de bon cœur.

Il a ensuite souligné que beaucoup d’Israéliens ont participé à la Journée Internationale du Yoga le 21 juin. En effet, des centaines d’Israéliens ont pratiqué des mouvements de yoga sur la plus grande surface de yoga du monde à la Place Rabin à Tel Aviv. Et il a suggéré que la Deuxième Chaîne consacre une demi-heure par jour au yoga, afin de diffuser la connaissance du yoga et de « faire avancer la démarche holistique ».

Peut-être, a suggéré le journaliste qui l’interrogeait, que cela pourrait apporter une solution aux problèmes du Moyen-Orient ?

« Cela me réjouirait », a déclaré Modi en riant.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...