Effi Naveh mis en examen pour avoir fait frauder une femme à Ben Gurion
Rechercher

Effi Naveh mis en examen pour avoir fait frauder une femme à Ben Gurion

Le président de l'Association du barreau israélien est accusé d'entrée et de sortie illégale et de pot-de-vin après avoir été arrêté avec une femme à l'aéroport

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

L'avocat Effi Naveh, président de l'Association du barreau israélien, le 24 avril 2013. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
L'avocat Effi Naveh, président de l'Association du barreau israélien, le 24 avril 2013. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Le directeur de l’Association du barreau israélien a été mis en examen mardi. Il est soupçonné d’avoir fait sortir illégalement une femme du pays et d’avoir tenté de la faire entrer dans le pays sans passer par le contrôle aux frontières.

L’avocat Effi Naveh, qui est également membre du panel qui sélectionne les juges du pays, a été mis en examen pour avoir fait entrer et sortir une personne illégalement du pays et pour avoir accepté un pot-de-vin. La femme, qui n’a pas été identifiée, a été mise en examen également par le parquet de Rishon LeZion.

Selon les documents, Navehu, qui est séparé de sa femme et en instance de divorce, espérait cacher le fait qu’il voyageait avec une femme en l’aidant à passer outre le contrôle des passeports à l’aéroport international Ben Gurion.

L’incident s’est produit au mois d’octobre, et ils n’ont été arrêtés qu’à leur retour. Selon la Dixième chaîne, ils se sont rendus en Thaïlande.

Les voyageurs font la queue au contrôle des passeports de l’aéroport international Ben Gurion en Israël. (Yossi Zamir / Flash90)

L’accusation affirme qu’en sortant du pays, Naveh a utilisé son passeport biométrique en utilisant un poste de contrôle en self-service qui a émis sa carte d’embarquement. Il a donné cette carte à la femme qui l’attendait sans avoir fait examiner son passeport, et elle l’a utilisée pour passer le contrôle automatique, et Naveh s’est faufilé derrière un autre passager.

Ils ont ensuite tenté de réitérer l’opération en revenant dans le pays. La compagne de Naveh a ouvert la frontière avec la carte associée à son passeport, et il l’a suivie, selon l’acte d’inculpation.

Cependant, des gardes-frontières les ont repérés et interpellés. Naveh a d’abord déclaré qu’il ne savait pas ce qui se passait et qu’il ne connaissait pas la jeune femme.

La Dixième chaîne a rapporté qu’après un interrogatoire de police, il a admis avoir créé ce subterfuge parce qu’il pensait que sa femme le faisait suivre par un détective privé.

La chaîne Hadashot a indiqué que suite à l’incident de Naveh, l’Autorité de l’immigration et de la Population et l’Autorité des Frontières a rénové le système de contrôle à l’aéroport pour un million de shekels.

Le nouveau système, qui comprend une système de doubles-portes pour faire passer les passagers, sera installé dans les mois à venir, a indiqué le reportage.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...