Eilat : Un ressortissant espagnol inculpé pour avoir tenté de tuer son épouse
Rechercher

Eilat : Un ressortissant espagnol inculpé pour avoir tenté de tuer son épouse

Fernando Medina affirme qu'il était trop ivre pour se souvenir de cette violente agression au cours de laquelle il aurait poignardé sa femme

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Illustration : un policier tient une paire de menottes. (Yossi Zamir/Flash90)
Illustration : un policier tient une paire de menottes. (Yossi Zamir/Flash90)

Les procureurs ont inculpé lundi un ressortissant espagnol qui aurait tenté de tuer son épouse israélienne, la blessant grièvement au couteau, durant une querelle conjugale survenue au domicile du couple, à
Eilat. L’homme était fortement alcoolisé.

Fernando Medina clame qu’il était tellement ivre lors de l’incident arrivé le mois dernier qu’il lui est impossible de se souvenir de ce qu’il s’est produit.

L’acte émanant de la cour de district de Beer Sheva comprend divers chefs d’inculpation, notamment tentative de meurtre, graves blessures avec circonstances aggravantes et menaces.

Il a été dit au tribunal que « seul un miracle » et « le caractère hardi » de la victime de l’attaque avaient permis à cette dernière d’échapper à la mort.

Les procureurs ont demandé à ce que Medina soit placé en détention jusqu’à la fin des procédures judiciaires.

Medina, 54 ans, avait rencontré sa future épouse en 2015 et ils s’étaient mariés en 2017. Au mois de mars dernier, le couple d’était installé dans la ville touristique d’Eilat, dans le sud du pays, avec la fille de 14 ans de la femme. Les procureurs ont écrit dans l’acte d’inculpation que leur relation était entachée de jalousie de la part de Medina.

Vingt-cinq femmes sont mortes en Israël en 2018, tuées par un conjoint, un membre de leur famille ou une simple connaissance.

Un grand nombre d’entre elles avaient indiqué à la police, avant leur mort, qu’elles étaient inquiètes pour leur sécurité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...