Élections de Jérusalem : Barkat soutient Elkin dans une vidéo western
Rechercher

Élections de Jérusalem : Barkat soutient Elkin dans une vidéo western

Les deux membres du Likud ont énuméré les réussites et les changements qu'ils ont réussi à apporter à la ville de Jérusalem

La vidéo de soutien de Nir Barkat à la candidature de Zeev Elkin aux élections municipales de Jérusalem. (Crédit : capture d'écran Facebook)
La vidéo de soutien de Nir Barkat à la candidature de Zeev Elkin aux élections municipales de Jérusalem. (Crédit : capture d'écran Facebook)

Le maire de Jérusalem Nir Barkat a apporté mardi son soutien à l’actuel ministre des Affaires de Jérusalem Zeev Elkin, candidat à sa succession, et a appelé les résidents de la ville à voter pour lui aux élections municipales qui auront lieu dans quelques mois.

Il a manifesté son soutien dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, conçue comme un western, avec un duel entre les deux participants, dans l’un des nombreux restaurants de houmous de la ville.

Les deux politiciens se vantent avec des réussites et des améliorations qu’ils ont apportées à la ville à leurs postes respectifs, depuis des prix d’éducations jusqu’aux nouveaux hôtels en passant par le nombre de start-ups créées dans la capitale.

Barkat conclut en disant qu’Elkin « s’est battu pour nous au gouvernement et est un véritable partenaire dans le changement que nous avons opéré à Jérusalem ».

דו קרב ירושלמי

משלבים כוחות למען עתידה של ירושלים!השר לענייני ירושלים זאב אלקין Zeev Elkin נלחם בשבילנו בממשלה והיה שותף אמיתי יחד עם ראש הממשלה בנימין נתניהו למהפכה שעשינו בירושלים.רק אלקין ימשיך את ההצלחה של ירושלים.צפו ושתפו.

Posted by ‎Nir Barkat – ניר ברקת‎ on Tuesday, 19 June 2018

Il a apporté son soutien, « en tant que hiérosolmytain qui aime cette ville de son cœur », une possible référence au fait qu’Elkin, ainsi que l’autre candidat, l’adjoint au maire Moshe Lion, ne soient pas des résidents de la ville.

Elkin a vécu de nombreuses années à Jérusalem avant de déménager dans l’implantation de Kfar Eldad, au sud-est de la capitale, bien qu’il souhaite désormais revenir dans la ville. Lion a déménagé à Jérusalem il y a quelques années, depuis la banlieue de Tel Aviv, Givatayim.

Barkat a conclu la vidéo en assurant que « seul Elkin peut perpétuer la réussite de Jérusalem ».

Barkat avait annoncé en mars qu’il ne briguerait pas de troisième mandat à la mairie, et qu’il se présentera plutôt à la Knesset sous l’étiquette du Likud.

Elkin est proche des politiciens ultra-orthodoxes, ce qui pourrait être déterminant pour le vote du 30 octobre.

Il a également joué un rôle-clé dans l’augmentation du financement public de la capitale à court d’argent en tant que chef du ministère de Jérusalem et du Patrimoine au cours des dernières années.

Zeev Elkin arrive à la réunion hebdomadaire du cabinet, au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 14 février 2016. (Crédit : Olivier Fitoussi/Pool)

Lion s’était déjà présenté au poste de maire avec le soutien de la branche locale du Likud.

Deux politiciens ultra-orthodoxes de la ville ont manifesté leur intérêt pour les élections, espérant capitaliser sur les 32 % de la population de la ville qui s’identifient comme Haredi – et dont la part des électeurs est encore plus élevée puisque les résidents arabes de la ville boycottent généralement le vote municipal.

Le maire-adjoint Yossi Deitsch du parti Yahadut HaTorah est considéré comme le principal candidat haredi, aux côtés de son collègue Yitzhak Pindrus, également adjoint au maire.

Moshe Lion (R) vu avec le maire de Jérusalem Nir Barkat, lors du mariage de la fille de Lion à Neve Ilan, 19 juin 2016. (Yaakov Cohen / Flash90)

Elkin n’est pas le seul député à vouloir passer de la Knesset à l’Hôtel de Ville de Jérusalem. Le député de l’Union sioniste Nachman Shai serait également prêt à annoncer sa candidature dans la course à la mairie dans les semaines à venir.

Une autre candidate possible est Rachel Azaria, du parti Koulanou, qui a été adjointe au maire avant d’entrer à la Knesset en 2015.

Il y a aussi plusieurs candidats laïcs qui se disputent le soutien des jeunes générations, dont Ofer Berkowitz, 34 ans, chef du parti Hitorerut, qui bénéficie du soutien de certains des résidents religieux libéraux de la ville et qui est considéré par beaucoup comme un futur maire potentiel – même si ce n’est pas le cas cette fois-ci.

Un autre prétendant, Yossi Havilio, ancien conseiller juridique municipal devenu opposant de Barkat, s’adresse principalement à la population laïque.

Peu connu, Avi Salman a également annoncé qu’il se présentera sous l’étendard laïc.

Raoul Wootliff a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...