Rechercher

Ella Rothschild dit : Vous avez vu la danse. Maintenant, « lisez » le livre

La trilogie de la danseuse et conteuse voit la représentation de "Summer Snow" par la troupe Batsheva suivie d'un site web qui plante le décor et d'un livre illustré

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

  • Extrait de 'Summer Snow' par Ella Rothschild, partie d'une trilogie qui inclut une chorégraphie, un site web et un livre illustré, créés pour  la Batsheva Dance Company en 2021 (Crédit :  autorisation : Ascaf 12)
    Extrait de 'Summer Snow' par Ella Rothschild, partie d'une trilogie qui inclut une chorégraphie, un site web et un livre illustré, créés pour la Batsheva Dance Company en 2021 (Crédit : autorisation : Ascaf 12)

Certains artistes s’en tiennent à un seul support, et d’autres, comme la danseuse et chorégraphe Ella Rothschild, explorent d’autres formats, comme le montre sa récente trilogie pour la Batsheva Dance Company, qui implique la scène, l’écran et un livre.

Le livre illustré de Rothschild, A Year Without Summer, est le dernier et troisième et dernier chapitre de la trilogie, offrant une sorte de journal intime entre la créatrice et le lecteur à travers les dessins au trait de Rothschild.

Le projet a débuté avec la pièce de théâtre de Rothschild, Summer Snow, qui a été créée en mai avec la troupe israélienne Batsheva dans le cadre du festival international de Mart, puis s’est poursuivi avec son œuvre vidéo, « On the Edge of Nowhere », et s’achève aujourd’hui avec ce livre.

L’idée, dit Rothschild, était de créer quelque chose de plus large avec la trilogie, des œuvres qui sont connectées mais qui n’ont pas besoin d’être vues ensemble pour être comprises.

« Ce sont tous des éléments distincts, mais l’idée était que si un spectateur possède les trois, il a la possibilité d’établir un lien entre les trois », a déclaré Rothschild.

Il ne s’agit pas non plus d’un projet sur la pandémie en soi, mais c’est l’utilisation intensive, de la vidéo, pendant les périodes de confinement de la première année du coronavirus, qui a montré à Rothschild le pouvoir des médias et les possibilités qu’ils offrent au-delà de la performance sur scène.

« Je voulais m’ouvrir aux outils que je pouvais utiliser et qui étaient maintenant dans mon panier d’idées », a déclaré Rothschild, qui a dansé avec Batsheva et d’autres compagnies, et qui est maintenant chorégraphe et conteuse.

Summer Snow, qui a été présenté par Batsheva au Centre Suzanne Dellal pour la Danse et le théâtre de Tel Aviv  plusieurs fois depuis le mois de mai, offre l’histoire complète de la trilogie, un récit avec un début et une fin, montrant une série de scènes surréalistes à travers lesquelles l’histoire d’un personnage est tissée avec les autres personnages.

Ella Rothschild (Crédit : capture d’écran YouTube)

Summer Snow est joué cette semaine au Suzanne Dellal, les lundi, mardi et mercredi.

La deuxième partie de la trilogie, On the Edge of Nowhere est un site web, dans lequel les spectateurs entrent dans une pièce par le biais de leurs propres écrans, et voient un lieu de travail avec un bureau, un écran d’ordinateur et des étagères remplies de livres et d’objets, avec des fragments, tels que la performance de danse jouée sur l’écran d’ordinateur dans la pièce, qui se connecte à l’œuvre et au livre mis en scène.

« C’est comme une carte », dit Mme Rothschild. « Vous cherchez des informations dans cette pièce, vous obtenez des informations comme lorsque vous êtes assis dans un café et que vous surprenez une conversation. Il y a des choses qui ne sont pas passées sur scène ou dans le livre mais qui ont été intégrées dans la scène. »

Extrait de ‘A Year Without Summer’, le livre illustré qui est le troisième volet de la trilogie créée par Ella Rothschild qui comprend une chorégraphie, un site web et un livre illustré, créé pour la Batsheva Dance Company en 2021 (Crédit : autorisation : Ella Rothschild).

Et enfin, le livre illustré est l’approche plus personnelle de Rothschild, son journal, en quelque sorte.

« Je suis là comme une sorte de personnage », dit Mme Rothschild.

Mme Rothschild veut que les spectateurs jettent un coup d’œil à l’ensemble du monde qu’elle a créé, qu’ils entrent et restent, ou partent, ou prennent le temps de trouver des choses, peut-être sans comprendre tout ce qu’ils voient.

« L’expérience est une expérience d’exploration », dit-elle. « Combien de temps allez-vous rester, combien de choses allez-vous vouloir entendre et lire ? ».

Extrait de  » A Year Without Summer « , le livre illustré qui est le troisième volet de la trilogie créée par Ella Rothschild et qui comprend une chorégraphie, un site web et un livre illustré, créé pour la Batsheva Dance Company en 2021 (Crédit : autorisation : Ella Rothschild).

Rothschild n’exige pas que chaque spectateur voie ou lise chaque pièce de la trilogie.

« Je serais heureuse que les gens les voient tous, car cela offre d’autres options », a-t-elle déclaré. « Si vous veniez le voir sur scène, vous rentreriez ensuite chez vous et regarderiez la version numérique différemment. »

Pour l’instant, cependant, l’expérience est entièrement personnelle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...