Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Israël-Hamas : Des célébrités US réclament un cessez-le feu

"Sauver des vies est un impératif moral", a noté la lettre notamment signée par des personnalités juives, comme Mandy Patinkin, Ilana Glazer et Andrew Garfield

Cate Blanchett lors du 76e festival du film de Cannes, dans le sud de la France, le 20 mai 2023. (Crédit : Joel C Ryan/Invision/AP)
Cate Blanchett lors du 76e festival du film de Cannes, dans le sud de la France, le 20 mai 2023. (Crédit : Joel C Ryan/Invision/AP)

Cinquante-huit célébrités de premier plan à Hollywood – dont Cate Blanchett, Joaquin Phoenix, Florence Pugh et Ramy Youssef – ont écrit une lettre au président américain Joe Biden, vendredi, l’appelant à réclamer un cessez-le-feu dans la guerre qui oppose Israël au groupe terroriste palestinien du Hamas.

Des dizaines de noms du monde du divertissement, dont des personnalités juives, comme Mandy Patinkin, Ilana Glazer et Andrew Garfield, ont demandé à Biden d’obtenir « une désescalade immédiate et un cessez-le-feu à Gaza avant qu’une vie humaine s’éteigne à nouveau ».

« Nous exhortons votre administration et tous les dirigeants du monde à honorer toutes les vies en Terre sainte et à appeler à un cessez-le-feu, à faciliter un cessez-le-feu dans les meilleurs délais – avec la fin des bombardements à Gaza et la libération des otages, sains et saufs », a dit la missive, qui a été rendue publique par le groupe Artists 4 Ceasefire.

« Sauver des vies est un impératif moral », a noté la lettre.

Les signataires ont cité, dans leur courrier, une déclaration faite par le porte-parole de l’UNICEF, James Elder, qui avait indiqué que « les enfants et les familles à Gaza n’ont pratiquement plus de nourriture, d’eau, d’électricité, de médicaments et d’accès à l’hôpital suite aux frappes aériennes et à la fermeture de toutes les voies d’approvisionnement. »

« La situation humanitaire a atteint un niveau de danger redoutable et pourtant, tout laisse croire à des nouvelles attaques. La compassion et le droit international doivent prévaloir », avait-il ajouté.

Des camions d’aide humanitaire arrivant à un entrepôt à Khan Younis dans le sud de la bande de Gaza le 21 octobre 2023, après avoir traversé la frontière de Rafah depuis l’Égypte. (Crédit : Belal Al Sabbagh/AFP)

Israël a juré de détruire le Hamas après le lancement, par le groupe terroriste islamiste, d’un assaut meurtrier, le 7 octobre – 2 500 terroristes venus de Gaza étaient entrés en Israël par voie maritime, terrestre et aérienne, tuant plus de 1 400 personnes – en majorité des civils et prenant plus de 220 personnes en otage.

Des familles entières avaient été exécutées – des enfants, des femmes, des personnes âgées ou des hommes – dans leurs habitations. 260 personnes ont été massacrées lors d’un festival de musique électronique, parmi de multiples horreurs perpétrées par les terroristes du Hamas – des horreurs qui, selon des spécialistes, relèvent « du pire massacre de Juifs depuis la Shoah ».

Pendant la première étape de la guerre, les avions israéliens ont bombardé des blocs urbains, les détruisant dans leur intégralité, au sein de l’enclave côtière, en vue d’une imminente incursion terrestre, a fait savoir l’armée. Les autorités israéliennes ont annoncé que l’offensive avait pour objectif de détruire les infrastructures terroristes et qu’elles cherchent, de leur côté, à minimiser les pertes civiles.

Le ministère de la Santé dirigé par le Hamas, à Gaza, a indiqué que plus de 4 100 Palestiniens, en majorité des civils, ont perdu la vie dans les représailles israéliennes depuis le massacre du 7 octobre en Israël. Mais les chiffres émis par le groupe terroriste palestinien, soutenu par l’Iran, n’ont pas pu être vérifiés de manière indépendante. Aussi, ils incluraient les terroristes et les hommes armés du groupe, en plus des victimes des nombreux tirs de roquettes palestiniennes manqués à destination d’Israël et qui sont finalement retombés dans l’enclave – comme celui de l’hôpital.

La lettre de vendredi, qui a aussi été signée par Jon Stewart, par la chanteuse Dua Lipa, par Susan Sarandon et par Channing Tatum, a été diffusée une semaine après une lettre ouverte écrite par 700 stars de Hollywood qui condamnait « les actes barbares » commis par le Hamas.

Un courrier distinct, qui a été signé par 750 écrivains et autres artistes du Royaume-Uni, de l’Union européenne et de l’Amérique du nord – il a été publié le 18 octobre par le London Review of Books – a réclamé « la fin des violences et des destructions en Palestine » – mais sans mentionner le Hamas.

Parmi les signataires, l’autrice Sally Rooney qui avait été lourdement critiquée en 2021 après avoir dit qu’Israël était un État d’apartheid.

« Le meurtre délibéré de civils est toujours une atrocité. C’est une violation du droit international et c’est une atteinte au caractère sacré de la vie humaine », disait la lettre.

« Ni Israël, la puissance occupante, ni les groupes armés de la population sous occupation, les Palestiniens, ne peuvent justifier le fait de prendre pour cible des innocents sans défense ».

La lettre condamnait « les violences sans précédent et indiscriminées en escalade qui visent 2,3 millions de Palestiniens à Gaza » et elle a accusé les États occidentaux de complicité dans « les graves crimes contre l’Humanité » commis, selon la lettre, par Israël.

Alors que la lettre a mentionné les violences barbares perpétrées contre les Israéliens par les hommes armés du Hamas, elle n’a pas cité le nom du groupe terroriste ni évoqué les 222 personnes au moins qui sont actuellement retenues en otage au sein de l’enclave côtière.

Le courrier a conclu en réclamant un cessez-le-feu immédiat ainsi que « l’entrée sans entrave des aides humanitaires à Gaza ». Il a aussi demandé l’arrêt sans délai de toutes les livraisons d’armes faites à Israël ainsi que le financement militaire à l’État juif.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.