Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Euro-2024: Israël s’incline 1-0 au Kosovo pour son premier déplacement depuis le 7 octobre

Le match a été placé sous très haute sécurité par les autorités du Kosovo, pays à majorité musulmane mais qui est un très proche allié des Etats-Unis et entretient des relations diplomatiques de bonne qualité avec Israël

Le défenseur du Kosovo Fidan Aliti (R) se bat pour le ballon avec l'attaquant d'Israël Dor Turgeman pendant le match de football de qualification pour l'UEFA Euro 2024 Groupe I entre le Kosovo et Israël au stade Fadil-Vokrri à Pristina le 12 novembre 2023. (Crédit : ARMEND NIMANI / AFP)
Le défenseur du Kosovo Fidan Aliti (R) se bat pour le ballon avec l'attaquant d'Israël Dor Turgeman pendant le match de football de qualification pour l'UEFA Euro 2024 Groupe I entre le Kosovo et Israël au stade Fadil-Vokrri à Pristina le 12 novembre 2023. (Crédit : ARMEND NIMANI / AFP)

Le Kosovo s’est imposé 1-0 face à Israël dimanche en qualifications à l’Euro-2024, pour le premier déplacement de la sélection israélienne de football depuis les massacres du 7 octobre et le début de la guerre à Gaza.

Placée sous très haute sécurité par les autorités du Kosovo, dont la grande majorité des 1,8 million d’habitants est de confession musulmane mais qui est un très proche allié des Etats-Unis et entretient des relations diplomatiques de bonne qualité avec Israël, la rencontre s’est déroulée sans aucun incident majeur.

L’équipe nationale israélienne a donné le coup d’envoi du premier des quatre matchs de football qui se dérouleront en dix jours et qui décideront de la qualification du pays pour l’Euro 2024. Si Israël se qualifie, ce serait la première fois qu’il participe au championnat européen.

Alors que l’hymne national Hatikva était entonné, les membres de l’équipe ont rendu hommage aux otages au moins détenus par des terroristes à Gaza à la suite de l’attaque du Hamas du 7 octobre, en mimant le symbole de la moitié d’un cœur, symbolisant que leur cœur n’est pas entier sans leur retour.

Les responsables de l’équipe se sont enlacés et on pleuré à la fin de l’hymne, mais le moment d’émotion est gâché par les huées des supporters kosovars.

Le Kosovo l’a emporté grâce à un but inscrit à la 41e minute du match disputé devant quelques milliers de spectateurs par Milot Rashica, qui évolue au Besiktas, en Turquie.

Des mesures de sécurité impressionnantes avaient été mises en œuvre tout autour du stade avant et pendant la rencontre, et des unités de la police spéciale avaient notamment été déployées. Le convoi de l’équipe israélienne a lui aussi été particulièrement surveillé lorsqu’il s’est déplacé en ville.

« On voit des scènes avec des enfants (à Gaza), et on a nous-mêmes vécu l’expérience de la guerre », a commenté auprès d’un correspondant de l’AFP un des spectateurs du match, Driton Ajeti, un avocat âgé de 37 ans. « Nous sommes opposés à ces événements auxquels nous assistons, mais aujourd’hui, nous sommes venus pour le sport, et tout le reste est décidé ailleurs ».

« On ne doit pas se mêler de politique, mais seulement de sport », a aussi estimé Gezim Hasi, un barman âgé de 45 ans.

Israël a maintenant trois autres matches à jouer au cours des dix prochains jours, après que certains matches à domicile ont été retardés et déplacés en Hongrie en raison de la guerre en cours contre le Hamas.

Israël est en concurrence avec la Suisse et la Roumanie pour les deux places qualificatives.

Israël ne s’est jamais qualifié pour un championnat d’Europe.

Dans la journée, quelques heures avant le match, un grand drapeau palestinien portant l’inscription « Free Palestine » (« Libérez la Palestine » ou « Palestine libre ») a été déployé sur la façade d’un hôtel du centre-ville de Pristina par des militantes féministes, avant d’être rapidement enlevé par la police.

La guerre a éclaté après le massacre du 7 octobre perpétré par le Hamas. Lors de cette attaque barbare menée contre Israël, près de 3 000 terroristes ont fait irruption en Israël depuis la bande de Gaza par voie terrestre, aérienne et maritime. Ils ont tué plus de 1 200 personnes, dont une majorité de civils, au cours de raids sur plus de 20 communautés frontalières près de la bande de Gaza, massacrant des familles entières dans leurs maisons et au moins 260 festivaliers lors d’une rave en plein air. Les terroristes ont également enlevé au moins 240 personnes, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, qu’ils ont entraînées dans la bande de Gaza où elles sont toujours retenues captives.

Israël affirme que son offensive vise à détruire les capacités militaires et de gouvernance du Hamas, et s’est engagé à éliminer l’ensemble du groupe terroriste qui dirige la bande de Gaza. Il affirme viser toutes les zones où le Hamas opère, tout en cherchant à réduire au maximum les pertes civiles.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.