Exercice Noble Rose des forces spéciales US et israéliennes dans le Golfe
Rechercher

Exercice Noble Rose des forces spéciales US et israéliennes dans le Golfe

L'armée israélienne a déclaré que l'entraînement n'était pas en réaction directe aux récents incidents autour du Détroit d'Ormuz

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

  • Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
    Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
  • Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
    Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
  • Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
    Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
  • Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
    Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
  • Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
    Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
  • Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
    Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
  • Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
    Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
  • Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)
    Des forces spéciales israéliennes et américaines simulent la prise d'assaut d'un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d'un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)

La semaine dernière, des forces spéciales israéliennes et américaines ont terminé un exercice de grande ampleur dans la mer Méditerranée en simulant la prise d’un navire marchand qui transportait des armes illégales et de la contrebande, alors que l’Iran et une coalition menée par les Etats-Unis se font face sur une route de transport maritime à proximité du Golfe persique.

L’armée israélienne a déclaré que l’exercice, Noble Rose 2019, n’était pas une réaction directe à ces tensions.

L’unité israélienne d’élite de commando marine, connue en hébreu sous le nom Shayetet 13, a participé à un exercice aux côtés des Forces spéciales. Un porte-parole de l’Armée israélienne a refusé de commenter le nombre précis de soldats qui ont participé à l’exercice, ajoutant que l’exercice était « plus important que ce que nous avons fait auparavant ».

Lors de l’exercice, qui s’est terminé mercredi, les soldats des forces spéciales ont simulé plusieurs scénarios, y compris « la prise d’assaut d’une navire piraté et l’extraction de soldats en territoire ennemi », a déclaré l’armée dans un communiqué.

« Dans l’exercice, des capacités multiples et de pointe de l’unité de commando de la marine israélienne ont été utilisées, y compris la prise d’un navire après un parachutage depuis un avion, monter à bord d’un navire, descendre en rappel depuis un hélicoptère, pratiquer des tirs de précision et une évacuation médicale », a déclaré l’armée.

Jonathan Conricus, un porte-parole de Tsahal, a dit qu’une des nouveautés de l’exercice s’est produite lors de la « montée et la prise d’assaut d’un navire marchand transportant des armes et de la contrebande ».

Des forces spéciales israéliennes et américains simulent la prise d’assaut d’un navire marchant transportant de la contrebande en Mer Méditerranée dans le cadre d’un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)

Selon Conricus, les soldats israéliens et américains ont travaillé « épaule contre épaule » lors de cet exercice.

« Collecter des renseignements, évaluer la situation et proposer ensemble une solution tactique, c’est quelque chose que nous ne faisons pas habituellement », a-t-il dit.

Même s’il ne s’agissait pas d’une première, l’entraînement à sauter en parachute dans la mer est une manoeuvre compliquée que Tsahal ne pratique pas très souvent. Le dernier saut en parachute de grande ampleur en mer Méditerranée avait été pratiqué par des parachutistes israéliens en 2018 dans le cadre des célébrations du 70e anniversaire de l’Indépendance d’Israël.

Des forces spéciales israéliennes et américains sautent en parachute dans la mer Méditerranée dans dans le cadre d’un large exercice naval Nobel Rose en août 2019. (Crédit: Tsahal)

« Le but de l’exercice était d’approfondir la coopération et les contacts professionnels entre les forces spéciales israéliennes et des américaines », a déclaré l’armée.

L’exercice a été mené au large de la côte nord d’Israël, même si certains aspects techniques ont été planifiés à l’avance sur terre, a déclaré Conricus.

Noble Rose 2019 n’était pas lié à l’exercice « Vagues puissantes » de la marine israélienne qui visait à évaluer l’état de préparation en cas de tremblement de terre. L’exercice s’est tenu ce mois au large de la côte de Haïfa, a déclaré le porte-parole.

Depuis le mois dernier, l’Iran a saisi trois tankers dans les eaux stratégiques du Golfe, y compris un navire battant pavillon britannique.

Cet incident s’est produit après que la Marine royale britannique a immobilité un tanker britannique au large de son territoire maritime de Gibraltar le 4 juillet.

Une photo du HMS Duncan, un destroyer de classe 45, qui va prendre la relève du HMS Montrose dans le Golfe persique alors que l’Iran menace de perturber le traffic maritime. (Ben Sutton/ Ministère britannique de la Défense via AP)

La Grande-Bretagne le suspectait d’être à destination de la Syrie en contrevenant aux sanctions de l’Union européenne, ce que l’Iran dément. Le tanker a été libéré plus tôt cette semaine.

Les Etats-Unis et ses alliés du Golfe ont également accusé la République islamique d’avoir perpétré plusieurs attaques mystérieuses sur des navires dans la région, ce que Téhéran a également démenti.

Les Etats-Unis cherchent à former une coalition internationale pour protéger les navires qui passent par le Golfe. Plus tôt ce mois, le ministre israélien des Affaires étrangères Israël Katz a dit que l’Etat juif contribuait à fournir des renseignements dans le cadre de cet effort.

A LIRE : Au sud de la mer Rouge, l’Iran fait peser une menace directe sur Israël

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...