Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

France : 1 159 actes antisémites et 518 interpellations depuis le 7 octobre

C'est "trois fois plus d'événements antisémites que pour toute l'année 2022", a déclaré Gérald Darmanin

Un tag antisémite à Paris, le 4 novembre 2023. (Crédit : Caroline Yadan / Twitter / Capture d’écran)
Un tag antisémite à Paris, le 4 novembre 2023. (Crédit : Caroline Yadan / Twitter / Capture d’écran)

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé mercredi après-midi au Sénat que 1 159 actes antisémites (dont certains rapportés par le Times of Israel) avaient été commis en France et que 518 personnes avaient été interpellées depuis le 7 octobre, date de début de la guerre entre le groupe terroriste palestinien du Hamas et Israël.

C’est « trois fois plus d’événements antisémites que pour toute l’année 2022″, a précisé le ministre.

Face à cela, des sanctions et « des peines de prison ferme ont été prononcées », a indiqué le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti. Plusieurs étrangers en situation irrégulière auteurs de tels faits ont depuis été expulsés de France.

Gérald Darmanin a évoqué le cas de plusieurs jeunes mineurs, soupçonnés d’avoir chanté des chants antisémites la semaine dernière dans le métro parisien. Ils ont été « identifiés », a indiqué le ministre.

Parmi les autres récents nombreux actes antisémites médiatisés en France : un Juif religieux a été agressé mercredi à Paris, dans les couloirs du métro entre les stations La Chapelle et Gare du Nord. Un adolescent a été placé en garde à vue au commissariat du 16e arrondissement pour violences volontaires aggravées par deux circonstances dont l’appartenance vraie ou supposée de la victime à une religion. La victime, non blessée, a déposé plainte.

Une « grande marche civique » contre l’antisémitisme aura lieu dimanche, dans la capitale, à l’appel de Gérard Larcher et Yaël Braun-Pivet, présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale.

Mercredi, devant le Grand Orient de France, principale obédience française de francs-maçons, Emmanuel Macron a déclaré que « s’en prendre à un juif », « c’est toujours chercher à atteindre la République ». Le président n’a pas indiqué s’il participera à la marche de dimanche.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.