Gantz et Yaalon n’ont rien fait pour mon fils capturé, dit la mère d’Oron Shaul
Rechercher

Gantz et Yaalon n’ont rien fait pour mon fils capturé, dit la mère d’Oron Shaul

Zehava Shaul, demandant à Netanyahu une preuve de la mort de son fils, a attaqué les ex-chefs militaires entrés dans la course aux élections qui auraient échoué à rapatrier Oron

Zehava Shaul, la mère d'Oron Shaul, pendant une conférence de presse chez elle à Poria Illit, le 13 décembre 2015 (Crédit photo : Basel Awidat/Flash90)
Zehava Shaul, la mère d'Oron Shaul, pendant une conférence de presse chez elle à Poria Illit, le 13 décembre 2015 (Crédit photo : Basel Awidat/Flash90)

La mère d’un soldat israélien tué au combat, dont la dépouille se trouverait entre les mains du Hamas, a critiqué jeudi Benny Gantz et Moshe Yaalon, ex-chefs militaires pendant la guerre de 2014 à Gaza et qui se présentent tous deux aux prochaines élections, disant qu’ils avaient échoué dans leur mission.

« Mon message à son égard, c’est qu’en tant que personne, je l’apprécie », a dit Zehava Shaul, interrogée au sujet de Gantz, qui était chef d’Etat-major au moment de la mort de son fils.

« Mais en tant que militaire, il n’a pas mené à bien sa mission », a-t-elle ajouté, selon le site d’information Ynet. « C’est un gros échec ».

Interrogé sur le rôle tenu par Yaalon lors de l’opération Bordure protectrice, Shaul a également accusé le ministre de la Défense de l’époque de ne pas avoir suffisamment agi pour assurer le retour de son enfant.

« Ils étaient tous les deux en poste à la période où Oron a été kidnappé et ils n’ont rien fait. Ils n’auraient jamais dû arrêter l’opération avant le retour d’Oron, de Hadar et des autres prisonniers. Pourquoi est-ce qu’ils ne l’ont pas fait ? De quoi aviez-vous peur ? », a-t-elle accusé.

Israël aurait mené des négociations en coulisses avec le Hamas pour rapatrier les dépouilles de Shaul et d’un autre soldat de l’armée israélienne tué pendant cette guerre, Hadar Goldin, ainsi que pour obtenir la libération de deux citoyens israéliens, Avraham Mengistu et Hisham al-Sayed, entrés au sein de l’enclave côtière en raison, apparemment, d’une maladie mentale.

Benny Gantz, chef d’état-major de l’armée israélienne et Moshe Yaalon, ministre de la Défense (Crédit : autorisation ministère de la Défense)

« Et maintenant vous voulez entrer au gouvernement ? Pourquoi ? Pourquoi devrais-je voter pour vous ? Et il appelle son parti « Résilience’, » s’est exclamée Shaul, se référant à l’annonce faite par Gantz, dans la journée, que son parti porterait le nom de Hosen LeYisrael – « Résilience pour Israël » en hébreu.

Yaalon a pour sa part annoncé mardi qu’il fondait une nouvelle formation politique et qu’il se présenterait lors du scrutin du mois d’avril. Gantz a discuté avec Yaalon, qui a également été chef d’Etat-major dans le passé, de la possibilité d’une alliance politique centriste au cours des élections de l’année prochaine, a fait savoir la chaîne de télévision Hadashot mercredi.

Shaul a également fustigé le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de l’événement commémorant la date du 25e anniversaire de son fils défunt.

« Je sais que vous me cachez des informations. Plus vous en cachez, plus j’ai la certitude qu’Oron est en vie, même si vous dites qu’il ne l’est pas. Prouvez-moi qu’il n’est pas en vie », a-t-elle dit.

Soldats de l’armée israélienne Oron Shaul (à gauche) et Hadar Goldin (à droite) (Crédit : Flash90)

« Je ressens énormément de souffrances, j’ai un trou immense dans le cœur. Tout le monde me dit que, le temps passant, ce trou se remplira mais je peux vous affirmer que, chaque jour, il grandit et grandit encore – je ne sais pas comment je vais terminer car je ne supporte plus cette situation », a-t-elle ajouté.

« Je veux Oron. Une mère qui demande seulement que son fils revienne après quatre ans et demi d’absence – ce n’est pas une demande démesurée. Peu m’importe comment il me reviendra – rendez-le moi seulement ».

Shaul, soldat appartenant à la brigade Golani, se trouvait dans un véhicule blindé qui avait été frappé par un missile anti-char. Sa dépouille avait été kidnappée. Six autres soldats avaient perdu la vie lors de cet incident.

Depuis que sa dépouille a été capturée par le Hamas, au mois de juillet 2014, sa famille fait campagne en faveur de son rapatriement. Elle a notamment dressé des chapiteaux de protestation aux abords de la résidence du Premier ministre, à Jérusalem.

L’année dernière, la famille a porté plainte devant la Haute cour de justice pour obtenir des informations sur ce qui avait amené l’armée à le déclarer mort, cherchant à faire diffuser le protocole des discussions qui avaient eu lieu pour déterminer le décès d’Oron.

Les familles de Goldin et de Shaul ont vivement critiqué l’incapacité dont a fait preuve le gouvernement le gouvernement pour rendre les dépouilles des défunts aux familles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...