Rechercher

Gantz sur la base de la 5e flotte de la marine américaine à Bahreïn

Le ministre de la Défense a été rejoint lors de la visite par de hauts responsables de la Défense, dont le chef de la marine israélienne David Salama

Le ministre de la Défense Benny Gantz, à droite, le chef de la marine israélienne David Salama, au centre, s'entretiennent avec le chef de la 5e flotte de la marine américaine, l'amiral Brad Cooper, devant l'USS Cole à Bahreïn le 3 février 2022. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Benny Gantz, à droite, le chef de la marine israélienne David Salama, au centre, s'entretiennent avec le chef de la 5e flotte de la marine américaine, l'amiral Brad Cooper, devant l'USS Cole à Bahreïn le 3 février 2022. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

MANAMA – Le ministre de la Défense Benny Gantz a visité jeudi la base de la 5e flotte de la marine américaine à Bahreïn, saluant les liens entre les trois pays dans un contexte de menaces croissantes de la part de l’Iran.

Le quartier général de la 5e flotte américaine est situé au large des eaux du Golfe, à quelques centaines de kilomètres de l’Iran, dans une zone maritime traversée quotidiennement par les pétroliers.

Le voyage du ministre de la Défense se déroule dans le contexte d’un pic de tensions dans le Golfe, avec des attaques croissantes de la milice des Houthis du Yémen soutenue par l’Iran contre les Émirats arabes unis ces dernières semaines.

« Cette [coopération] est un besoin de sécurité de premier ordre au vu des défis croissants sur le front maritime en particulier, et dans la région en général », a déclaré Gantz, s’exprimant devant l’USS Cole, un navire de guerre américain que les États-Unis avaient promis d’envoyer aux Émirats arabes unis pour les aider à se protéger des attaques des Houthis en cours.

« L’approfondissement de la coopération nous permettra de maintenir la stabilité régionale et de défendre les intérêts communs d’Israël, des Etats-Unis et de Bahreïn, » a-t-il ajouté.

L’un des principaux sujets évoqués était d’assurer un passage sûr à travers la mer Rouge et le golfe Persique, une source importante de préoccupation pour Israël au vu des récentes attaques contre des navires appartenant à Israël, attaques attribuées à l’Iran dans le cadre d’une « guerre de l’ombre » menée entre Israël et l’Iran en mer au cours des dernières années.

Le ministre de la Défense Benny Gantz, à droite, le chef de la marine israélienne David Salama, au centre, s’entretiennent avec le chef de la 5e flotte de la marine américaine, l’amiral Brad Cooper, devant l’USS Cole à Bahreïn le 3 février 2022. (Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

« Le fait que nous puissions atterrir ici, dans un avion de l’armée de l’air israélienne, et rendre visite à nos partenaires, que le chef de la marine israélienne puisse visiter la 5e flotte, et que nous puissions parler ouvertement de questions de défense significatives concernant la sécurité de la région, est une étape importante », a souligné Gantz.

Le ministre de la Défense a été rejoint lors de la visite par de hauts responsables de la Défense, dont le chef de la marine israélienne David Salama, qui est également monté à bord de l’USS Cole.

« Il s’agit d’une visite historique rendue par la marine israélienne à Bahreïn et à la 5e flotte, qui engendre de nouvelles collaborations qui apporteront un passage sûr et une zone maritime sécurisée pour l’État d’Israël, et pour nos partenaires du Commandement central américain [Centcom] », a déclaré Salama.

Dans son discours, Gantz a proposé de participer à des opérations conjointes pour aider à se défendre contre les menaces posées par l’Iran et ses affidés dans la région.

« Nous sommes prêts à aider, à participer à des activités opérationnelles conjointes, afin d’assurer la stabilité et pour que nos amis puissent continuer à exister et à prospérer en toute sécurité, et nous serons également mieux protégés contre les différentes menaces auxquelles nous sommes confrontés », a affirmé Gantz.

La 5e flotte de l’US Navy représente une force militaire majeure dans la région avec des milliers de soldats basés à Bahreïn, et des milliers d’autres basés dans la région.

« Israël continuera à renforcer ses liens avec les États-Unis et les pays de la région », a précisé Gantz.

La chargée d’affaires américaine à Bahreïn, Maggie Nardi, a également salué les liens entre les trois pays et a rappelé l’histoire de l’USS Cole, qui a été attaqué par al-Qaïda en 2000 dans un attentat à la bombe qui a tué 17 marins et blessé des dizaines d’autres.

« Je pense que le fait que nous soyons ensemble est un important symbole, nous sommes beaucoup plus forts que lorsque nous sommes seuls. Le fait que nous le fassions devant l’USS Cole… démontre que vous pourriez être en mesure de nous assommer, mais vous ne nous garderez pas au sol, et quand nous serons ensemble, nous serons une force avec laquelle il faudra compter », a déclaré Nardi.

Proches partenaires de Washington, Bahreïn et les Emirats arabes unis ont été les premiers pays arabes du Golfe à normaliser leurs relations avec Israël, renforçant l’intégration de l’Etat hébreu dans une région où son ennemi juré, l’Iran, est perçu comme une menace.

Les Etats-Unis ainsi que l’Arabie saoudite accusent régulièrement Téhéran de mener des activités hostiles dans les eaux du Golfe, comme le détournement de navires ou le transport de matériel militaire destiné à des groupes armés.

La région a connu depuis le début de l’année une montée des violences avec plusieurs attaques, dont l’une meurtrière, aux Emirats arabes unis, menée par les rebelles Houthis du Yémen, soutenus par l’Iran.

Lundi, un exercice naval majeur sous l’égide les Etats-Unis a été lancé en mer Rouge, avec la participation de 60 pays, dont Israël et plusieurs Etats n’ayant pas de relations diplomatiques officielles avec l’Etat hébreu, comme l’Arabie saoudite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...