Gaza : RSF accuse l’armée de « tirs délibérés » contre des journalistes
Rechercher

Gaza : RSF accuse l’armée de « tirs délibérés » contre des journalistes

"Le photoreporter Yasser Mourtaja portait un gilet 'Presse': il a manifestement été victime d'un tir intentionnel", a déclaré le responsable de RSF

Des manifestants aident le journaliste palestinien blessé Yasser Murtaja lors d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes, à la suite d'une manifestation près de la frontière avec Israël, à l'est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 6 avril 2018. Il a succombé à ses blessures. (AFP PHOTO / DIT KHATIB)
Des manifestants aident le journaliste palestinien blessé Yasser Murtaja lors d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes, à la suite d'une manifestation près de la frontière avec Israël, à l'est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 6 avril 2018. Il a succombé à ses blessures. (AFP PHOTO / DIT KHATIB)

L’ONG Reporters sans frontières (RSF) a condamné samedi « les tirs délibérés de l’armée israélienne contre des journalistes » après la mort d’un journaliste palestinien blessé vendredi par des tirs de soldats israéliens lors de protestations près de la frontière entre la bande de Gaza et Israël.

« Nous appelons le gouvernement israélien au strict respect de la résolution 2222 du Conseil de sécurité sur la protection des journalistes, adoptée en 2015, et demandons instamment une enquête indépendante et la condamnation des auteurs de ce crime contre la liberté de la presse », a indiqué sur son compte Twitter Christophe Deloire, le secrétaire général de RSF.

« Le photoreporter Yasser Mourtaja portait un gilet ‘Presse’: il a manifestement été victime d’un tir intentionnel », a ajouté le responsable de RSF. « RSF condamne avec la plus grande indignation les tirs délibérés de l’armée israélienne contre des journalistes », a-t-il insisté.

Le journaliste, Yasser Mourtaja travaillait pour l’agence Ain Media, basée à Gaza, selon le communiqué.

Âgé d’une trentaine d’années, il a été touché par balle lors d’affrontements à l’est de Khan Younès, dans le sud de l’enclave, selon le ministère.

Une vidéo prise au moment où il était transporté vers un centre de soins le montre portant une veste sur laquelle on pouvait lire « PRESS » (presse).

L’armée israélienne n’a pas fait de commentaire dans l’immédiat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...