GB : des rabbins orthodoxes renouvellent l’appel au boycott d’un centre juif pro-LGBT
Rechercher

GB : des rabbins orthodoxes renouvellent l’appel au boycott d’un centre juif pro-LGBT

Une lettre adressée aux synagogues du nord-ouest de Londres affirme que le centre JW3 "promeut un mode de vie en contradiction totale avec le judaïsme orthodoxe et la loi juive"

JW3, the new London JCC. (photo credit: ©NinaSologubenko)
JW3, the new London JCC. (photo credit: ©NinaSologubenko)

Des rabbins orthodoxes londoniens ont renouvelé leur appel au boycott d’un centre communautaire juif, qui organise des évènements pour les membres juifs de la communauté LGBT.

Dans une lettre paraphée par 25 rabbins, qui a fait le tour des synagogues du nord-ouest de Londres, il est dit que le contre communautaire juif JW3 « promeut un mode de vie en contradiction totale avec le judaïsme orthodoxe et la halakha », la loi juive.

« Les membres de notre communauté devraient se distancer de JW3, de ses activités et de ses services, et s’abstenir de se rendre au JW3, même à des fins de divertissement », poursuit la lettre, selon le Jewish Chronicle.

La lettre stipule qu’elle n’a pas vocation « a être diffusée en dehors des cercles strictement orthodoxes des communautés britanniques ».

JW3 est un centre communautaire juif à l’américaine, qui a ouvert ses portes en 2013. Il abrite un jardin d’enfants, un cinéma, une salle de sport, un restaurant casher et une bibliothèque. Au début du mois de mars, le centre juif a accueilli le festival GayW3 pour marquer les 50 ans de la dépénalisation de l’homosexualité en Grande-Bretagne.

Devant le centre, une affiche annonçant l’événement a été vandalisé, le mot « honte » a été écrit dessus, selon le Jewish Chronicle.

Le directeur exécutif Raymond Simonson accueille les visiteurs lors de l’ouverture de JW3, un centre communautaire, en 2013. (Crédit : Blake Ezra Photography via JTA)

En juin, une lettre signée par sept rabbins ultra-orthodoxes appelait les membres de leurs communautés à « se distancer totalement de JW3, de ses activités et de ses services, et d’éviter d’utiliser ce centre ».

Les lettres des rabbins qualifiaient le programme pro-LGBT de JW3 de toéva, le terme hébreu pour abomination, employé dans la Bible pour décrire l’homosexualité.

Le dernier courrier en date serait une réaction à un évènement récréatif qui s’est tenu dimanche, organisé par Imahot v’Avot, une organisation pour les familles LGBT, à l’approche de Hanoukka, selon The Guardian.

Paralèllement, un groupe de rabbins ferait pression sur l’Autorité sépharade de casheroute, pour qu’elle retire la certification de Zest, le restaurant de JW3, selon The Guardian.

Ces dernières années, la communauté ultra-orthodoxe de Grande-Bretagne est devenue plus affirmée dans les affaires communes, causant souvent des désaccords avec l’Orthodox United Hebrew Congregations, plus centriste, représentée par le grand-rabbin, et avec d’autres courants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...