Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

GB: un centre du patrimoine juif dans le berceau de la théorie des meurtres rituels ?

La ville de Norwich a vu la première utilisation connue du mensonge antisémite selon lequel les Juifs locaux ont tué des enfants chrétiens pour utiliser leur sang à des fins rituelles, en 1144

Illustration : Détail d'une peinture représentant de prétendus meurtres rituels juifs dans l'église Saint-Paul de Sandomierz, en Pologne. (Domaine public, Wikimedia Commons)
Illustration : Détail d'une peinture représentant de prétendus meurtres rituels juifs dans l'église Saint-Paul de Sandomierz, en Pologne. (Domaine public, Wikimedia Commons)

JTA – Lorsque le maire de la ville britannique de Norwich a présenté ses excuses, au printemps dernier, pour la diffamation et les attaques envers les Juifs de la ville il y a de cela 900 ans, on a applaudi ce qui était présenté comme un grand pas. Et aujourd’hui, la ville est sur le point de faire encore plus en mettant à disposition de sa communauté juive le plus ancien de ses bâtiments laïcs.

Norwich invite en effet les dirigeants juifs de la ville à prendre le bail de la maison de Jurnet, édifice du 12e siècle qui était à l’origine la maison d’Isaac Jurnet, prêteur juif. La maison a été fermée en 2020 en raison de problèmes d’humidité, mais elle avait déjà été utilisée par la ville comme espace éducatif doté d’un bar dans ses voûtes médiévales. Le bail va redevenir disponible l’an prochain.

Mais la gestion d’un tel bâtiment pourrait s’avérer coûteuse en raison précisément des dégâts des eaux qu’il a subis, explique Marian Prinsely, un responsable de la ville et de la synagogue, dans une interview accordée au Jewish Chronicle. « C’est le plus ancien bâtiment laïc de Norwich », dit-elle. « Cela va nécessiter beaucoup de rénovations. »

Pour autant, Marian ainsi que d’autres membres de la communauté juive, sans compter les historiens de l’Université d’East Anglia, à Norwich, estiment que les dépenses associées à la transformation de la maison de Jurnet en un « centre du patrimoine juif » sont justifiées compte tenu de l’antisémitisme qu’a connu Norwich.

C’est en effet à Norwich, en 1144, que le premier cas connu d’accusation de crime rituel a eu lieu.

Cette diffamation antisémite – qui veut que les Juifs de la ville aient tué des petits chrétiens pour utiliser leur sang à des fins rituelles – a provoqué des massacres et des pogroms dans toute l’Europe et nourrissant les théories complotistes d’aujourd’hui, comme celles de QAnon.

Norwich a également été le lieu d’un massacre de Juifs en 1190 qui est revenu sur le devant de la scène ces dernières années, lors de la découverte accidentelle des ossements de 17 victimes lors de travaux de construction.

En 2013, ces ossements ont reçu une sépulture juive, et l’an dernier, l’analyse ADN a permis de nouvelles découvertes sur la génétique juive.

« Nous ne voulons pas seulement un musée », explique Prinsely au Jewish Chronicle à propos de la candidature de la communauté pour la maison de Jurnet. « Le lieu pourrait également abriter un institut d’étude de l’antisémitisme. Se trouver sur les lieux-mêmes des premières accusations de meurtres rituels est un gage de légitimité supplémentaire. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.