GB : une mère juive condamnée pour une fausse alerte à la bombe dans une synagogue
Rechercher

GB : une mère juive condamnée pour une fausse alerte à la bombe dans une synagogue

Trois ans de prison pour Claire Mann, qui a aussi tenté de faire accuser une autre mère, qui n’avait pas invité sa fille à un anniversaire

La synagogue Finchley United (Crédit : David Hawgood/Wikipedia)
La synagogue Finchley United (Crédit : David Hawgood/Wikipedia)

Une mère juive qui avait lancé une fausse alerte à la bombe dans une synagogue de Londres et tenté d’accuser une autre mère de l’école de sa fille a été condamnée à trois ans de prison.

La femme, Claire Mann, 43 ans, avait envoyé des messages menaçants à la femme d’un rabbin local, annonçant la présence d’une bombe à la synagogue Finchley United. Elle s’était également envoyé des messages similaires dans le but de faire accuser une autre femme, Roz Page.

Mann a été accusée de harceler Page parce que sa fille n’avait pas reçu d’invitation à l’anniversaire de la fille de Page.

Les évènements ont eu lieu en 2013. Le jugement a été rendu lundi par un tribunal de Londres, a annoncé Jewish Chronicle.

L’un des messages affirmait qu’il y avait trois engins explosifs dans un hôtel où séjournaient des voyageurs israéliens, et demandé à l’épouse du rabbin de « mettre en place l’évacuation s’il-vous-plaît. »

Pendant le rendu du verdict, le juge Robert Morrison a dit à Mann que ses actes contre Roz étaient « rancuniers et malveillants ».

Selon Jewish Chronicle, Mann a plaidé l’indulgence au nom de sa fille, qui a à présent 11 ans, et a déclaré qu’elle avait été isolée par la communauté juive en raison de ses actes.

« Non seulement j’ai été jugée par cette cour, mais j’ai été jugée par l’opinion publique », a-t-elle déclaré.

« Vous avez raison quand vous dites que vous avez été rejetée par votre communauté à cause de ces actes, mais c’est de votre faute », a répondu le juge.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...