Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Ghazi Hamad: le Hamas ne « jouera pas le jeu » de libérer des otages et d’être « à nouveau massacré »

À ce jour, aucune "bonne étape" n'a été entreprise par le Fatah "pour se rapprocher du Hamas", a déclaré le responsable

Ghazi Hamad, membre du bureau politique du Hamas, lors d'une interview accordée à l'Associated Press, à Beyrouth, au Liban, le 26 octobre 2023. (Crédit : Bilal Hussein/AP)
Ghazi Hamad, membre du bureau politique du Hamas, lors d'une interview accordée à l'Associated Press, à Beyrouth, au Liban, le 26 octobre 2023. (Crédit : Bilal Hussein/AP)

Ghazi Hamad, membre du bureau politique du Hamas, déclare à la chaîne de télévision qatarienne Al Jazeera que le groupe terroriste n’est pas intéressé par la libération d’otages pour être ensuite bombardé par Israël. Il semble confirmer l’intérêt de l’organisation pour la réconciliation avec le parti rival du Fatah concernant l’avenir de Gaza après la guerre, bien que cela ne soit peut-être pas réciproque.

Hamad affirme qu’un cessez-le-feu permanent est la « priorité » du groupe.

« Israël jouera la carte des otages et après cela, ils commenceront une nouvelle série de tueries de masse et de massacres contre notre peuple », a-t-il déclaré.

« Nous ne jouerons pas à ce jeu. »

Mais il affirme que le Hamas est prêt à un « grand compromis » si la guerre s’arrête.

Il ajoute également que le groupe terroriste a contacté le Fatah pour « prendre des décisions ensemble » à de nombreuses reprises, en vain, rejetant la faute sur le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qui dirige le Fatah, pour son indifférence.

« Nous sommes prêts à nous asseoir avec lui, à lui parler et à parler avec toutes les factions palestiniennes, d’abord comme une priorité pour arrêter l’agression et après cela, nous pouvons réfléchir à la manière dont nous pouvons traiter la situation, que ce soit en Cisjordanie ou à Gaza, afin de réorganiser la maison palestinienne, afin d’avoir un système politique unique, une autorité palestinienne unique », déclare-t-il.

Une alliance du Fatah avec le groupe terroriste pourrait déclencher des sanctions américaines contre Ramallah. Les États-Unis souhaitent qu’une Autorité palestinienne revitalisée prenne en charge Gaza, soutenant la volonté d’Israël de détruire le Hamas, tandis qu’Israël soutient que le Fatah est déjà trop proche du Hamas.

Le responsable du Hamas a également abordé les informations selon lesquelles les dirigeants du groupe auraient des entretiens avec des dirigeants du Fatah, la faction palestinienne rivale, sur l’avenir de Gaza à la fin de la guerre.

Hamad a déclaré à Al Jazeera que le Hamas a appelé le Fatah et d’autres factions palestiniennes « de nombreuses fois » afin d’avoir des discussions, mais que cela a été en vain, blâmant le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, pour son indifférence.

« Le problème reste le président de l’Autorité palestinienne [Mahmoud Abbas], qui continue de rejeter ces appels du Hamas », a-t-il soutenu. « Nous sommes très intéressés à rencontrer nos frères du Fatah et des factions palestiniennes pour réfléchir à la manière dont nous pouvons traiter la situation actuelle à Gaza, que ce soit sur le plan politique, humanitaire ou face à ces tentatives américaines de changer la situation. »

Depuis le début de la guerre, le président américain Joe Biden a clairement indiqué qu’il souhaite voir une Autorité palestinienne revitalisée prendre en charge Gaza une fois le conflit terminé.

Hamad a déclaré qu’à ce jour, aucune « bonne étape » n’a été entreprise par le Fatah « pour se rapprocher du Hamas ».

« Nous sommes prêts à nous asseoir avec lui [Abbas], à lui parler et à parler avec toutes les factions palestiniennes, d’abord comme une priorité pour arrêter l’agression, et après cela, nous pouvons réfléchir à la manière dont nous pouvons traiter la situation, que ce soit en Cisjordanie ou à Gaza, afin de réorganiser la maison palestinienne, afin d’avoir un système politique unique, une autorité palestinienne unique », a-t-il ajouté.

« C’est, je pense, dans notre intérêt, mais j’espère et je m’attends à ce que nos frères du Fatah montrent plus de démarches positives dans cette direction. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.