Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Grève des médecins prévue cette semaine pour protester contre la refonte judiciaire

L'Association Médicale Israélienne applique son avertissement de la semaine dernière et annonce le fonctionnement des hôpitaux en "mode d'urgence", sans préciser la date

Un médecin tenant une pancarte disant "Les médecins se battent pour la vie de la démocratie", lors d'un rassemblement contre les projets de loi de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 25 février 2023. (Crédit : Gili Yaari/Flash90)
Un médecin tenant une pancarte disant "Les médecins se battent pour la vie de la démocratie", lors d'un rassemblement contre les projets de loi de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 25 février 2023. (Crédit : Gili Yaari/Flash90)

Le personnel des hôpitaux publics et des cliniques a prévu de se mettre en grève cette semaine pour protester contre la refonte judiciaire du gouvernement, a déclaré lundi le chef de l’Association médicale israélienne, le professeur Zion Hagay.

Hagay a déclaré à la Douzième chaîne que le syndicat de la santé publique, qui représente environ 95 % des médecins en Israël, est prêt à travailler en « mode d’urgence » pendant quelques heures cette semaine.

La date exacte de la grève n’a pas encore été déterminée et dépendra du calendrier du processus législatif à la Knesset.

La coalition est en train de faire avancer un projet de loi qui vise à empêcher les tribunaux d’utiliser la notion de « raisonnabilité » dans leur évaluation des décisions prises par le cabinet et les ministres.

Le projet de loi controversé « va ravager le système de santé ; ce n’est pas un problème purement théorique », a déclaré Hagay jeudi.

Le syndicat envisage donc une « grève d’avertissement » de plusieurs heures, durant lesquelles il travaillera en « mode d’urgence », ce qui impliquera l’annulation des procédures électives et des traitements non urgents.

De nombreux médecins en tenue médicale ont participé à la « journée de résistance » nationale mardi dernier, et les Blouses blanches, un groupe de médecins opposés à la politique du gouvernement, ont indiqué qu’environ 5 % des médecins de l’hôpital Ichilov à Tel Aviv étaient absents ce jour-là.

Une vue de l’hôpital Ichilov à Tel Aviv, le 10 novembre 2018. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Plus de 1 000 médecins ont écrit jeudi une lettre à Hagay l’exhortant à faire grève jusqu’à la « suppression complète de la refonte », affirmant que les plans nuiront « à la qualité de la médecine en Israël, nuiront aux patients et porteront atteinte aux grandes réussites de la médecine israélienne ».

La semaine dernière, une autre lettre a été envoyée à Hagay au nom de centaines de professionnels de la santé publique, l’exhortant à ne pas fermer le système de santé, a rapporté la Douzième chaîne. « Ne donnez pas de conseils au gouvernement en notre nom, ne menacez pas les citoyens d’Israël d’une grève, ne faites pas de mal aux patients au mépris de notre serment. Préoccupez-vous de la médecine et de ses progrès – c’est le seul mandat que vous avez reçu de notre part », peut-on lire dans la lettre.

La semaine dernière, des membres civils du corps médical de Tsahal ont déclaré qu’ils « suivaient avec une grande inquiétude la législation ‘destructrice’ et ses effets considérables sur le système de santé en Israël » et qu’ils avaient l’intention d’attirer l’attention des hauts gradés de l’armée sur le danger immédiat que représentait cette législation pour le fonctionnement du corps médical. De nombreux médecins volontaires auraient déjà annoncé qu’ils mettaient fin à leur service.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.