Hausse des tests – et du nombre d’infections – après le creux du week-end
Rechercher

Hausse des tests – et du nombre d’infections – après le creux du week-end

La mort de cinq personnes depuis dimanche soir porte le bilan des décès dans le pays à 541 ; le cabinet devrait débattre des restrictions du week-end contre les commerces

Un laborantin israélien tient un échantillon sanguin pendant des tests sérologiques dans un laboratoire de l'organisation Leumit à Or Yehuda, près de Tel Aviv, le 29 juin 2020 (Crédit :  GIL COHEN-MAGEN / AFP)
Un laborantin israélien tient un échantillon sanguin pendant des tests sérologiques dans un laboratoire de l'organisation Leumit à Or Yehuda, près de Tel Aviv, le 29 juin 2020 (Crédit : GIL COHEN-MAGEN / AFP)

Les chiffres du ministère de la Santé rendus publics lundi matin indiquent qu’il y a eu 916 nouveaux cas de coronavirus enregistrés au cours des dernières 24 heures, alors que le chiffre des dépistages semble augmenter une fois encore après avoir fait un plongeon pendant le week-end.

Cinq personnes ont succombé à la maladie depuis dimanche soir, ce qui porte le nombre total des personnes décédées des suites de la COVID-19 dans le pays à 541.

Sur les 25 167 cas actifs, 334 personnes sont dans un état grave, et cent personnes sont placées sous respirateur. 149 sont dans un état modéré. Les autres présentent des symptômes légers ou une forme asymptomatique du virus.

Selon le ministère, 47 523 personnes ont guéri du coronavirus, sur 73 231 personnes infectées depuis le début de la pandémie.

Il a également indiqué que 10 032 tests avaient été effectués dimanche, bien en-deçà des 30 000 tests de dépistage environ qui ont été réalisés quotidiennement ces dernières semaines, mais au-dessus des 7 793 qui avaient été répertoriés samedi.

Lundi à 10h30, plus de 5 000 tests avaient été effectués depuis minuit, selon le ministère de la Santé.

Dimanche soir, le ministère avait annoncé qu’il n’y avait eu que 421 nouveaux cas qui avaient été enregistrés au cours des dernières 24 heures, le bilan le plus faible en plus d’un mois. Toutefois, il est probable que ce chiffre ait été lié à la baisse soudaine du nombre de tests de dépistage.

Il y a eu 2 000 nouveaux cas quotidiens environ au sein de l’Etat juif la semaine dernière.

Le ministère a confirmé que 713 infections avaient été dépistées entre samedi et dimanche minuit, ou environ 7,4 % des personnes testées.

Des habitants de Jérusalem portent un masque dans le centre-ville, le 2 août 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Israël a lutté pour contrôler la seconde vague de coronavirus, même si le ministre de la Santé Yuli Edelstein a déclaré, dimanche, que le nombre de cas s’était stabilisé.

« Nous sommes parvenus à stopper la recrudescence des infections », a dit Edelstein lors d’une conférence de presse.

« C’est bien, mais ce n’est certainement pas suffisant. Les chiffres sont encore élevés et inquiétants, et notamment le nombre de personnes gravement atteintes », a dit Edelstein.

Le nouveau coordinateur de la réponse gouvernementale à la crise sanitaire, Ronni Gamzu, a indiqué que le gouvernement « ne se hâterait pas » de lever les restrictions actuelles imposées dans la vie quotidienne et à certains secteurs de l’économie dans le but de prévenir une recrudescence des infections.

Les ministres du cabinet chargés de la lutte du coronavirus devraient discuter lundi de l’éventuelle levée de la fermeture obligatoire des magasins et autres centres commerciaux pendant les week-ends. Le gouvernement avait réfléchi à la levée des restrictions la semaine dernière avant de repousser cette initiative en raison des députés ultra-orthodoxes, qui réclamaient l’annulation des limitations sur les synagogues.

Tandis que certaines mesures pourraient être assouplies, un reportage diffusé dimanche par la chaîne publique Kan a indiqué que le gouvernement se préparait à imposer de nouvelles restrictions dans les villes présentant un taux élevé d’infection au coronavirus, en envisageant notamment la fermeture des commerces et la réduction des rassemblements.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...