Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Herzog en visite à Metula : « nous reviendrons ici, sans l’ombre d’un doute »

Le président israélien a assuré aux militaires et autorités de cette ville la plus septentrionale d'Israël que "le calme reviendra à Metula, et partout ailleurs dans le nord du pays"

Le président Isaac Herzog, à gauche, avec des officiers de Tsahal dans la ville évacuée de Metula, près de la frontière libanaise, le 28 mai 2024. (Maayan Toaf/GPO)
Le président Isaac Herzog, à gauche, avec des officiers de Tsahal dans la ville évacuée de Metula, près de la frontière libanaise, le 28 mai 2024. (Maayan Toaf/GPO)

Le président Isaac Herzog s’est rendu mardi dans la ville frontalière de Metula, dans le nord du pays, dont il a rencontré le maire, des membres de l’équipe de sécurité civile et des réservistes de Tsahal déployés là-bas pour les besoins de la guerre, a indiqué la résidence du président par voie de communiqué.

Cette communauté la plus septentrionale d’Israël a été évacuée il y a de cela un peu plus de sept mois, comme les villes situées dans un rayon de 5 kilomètres de la frontière libanaise, en raison d’escarmouches transfrontalières quasi quotidiennes avec le groupe terroriste du Hezbollah, et ce, depuis le début de la guerre contre le Hamas à Gaza.

Herzog a promis qu’en dépit des apparences et de son état actuel, Metula « serait encore là dans des centaines et des milliers d’années ».

Conscient du découragement des habitants du nord et du refus du gouvernement de leur donner une date de retour, Herzog a déclaré : « La souveraineté d’Israël s’étend jusqu’à la frontière, il n’y a aucun doute à cela. Mais la sécurité des habitants nous tient à cœur, raison pour laquelle ils ne sont pas ici en ce moment. Mais cette guerre se terminera d’une manière ou d’une autre. »

Le président Isaac Herzog (à gauche) avec le maire de Metula David Azoulay (2eme à gauche) et des militaires dans la ville évacuée de Metula, près de la frontière libanaise, le 28 mai 2024. (Maayan Toaf/GPO)

« Je vous le dis avec assurance, et je dis aux habitants de Metula : nous reviendrons ici, sans l’ombre d’un doute », a ajouté le président. « Le calme reviendra à Metula, et partout ailleurs dans le nord du pays. »

Herzog a par ailleurs rendu hommage à l’action des militaires et des membres la brigade de sécurité.

Le maire David Azoulay a remercié Herzog, disant que sa visite avait été une agréable surprise de nature à leur remonter le moral.

Le président Isaac Herzog, au centre, avec des réservistes de l’armée israélienne dans la ville évacuée de Metula, près de la frontière libanaise, le 28 mai 2024. (Maayan Toaf/GPO)

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.