Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

Herzog va rencontrer le président azerbaïdjanais Aliyev à Bakou

Le président et le ministre de la Santé et de l'Intérieur doivent se rendre à Bakou mardi, alors qu'Israël continue de renforcer son partenariat avec le voisin du nord de l'Iran

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le président Isaac Herzog quittant Israël pour se rendre à la Conférence des Nations unies sur le changement climatique COP27, à Charm el-Cheikh, en Égypte, le 7 novembre 2022. (Crédit : Haïm Zach/GPO)
Le président Isaac Herzog quittant Israël pour se rendre à la Conférence des Nations unies sur le changement climatique COP27, à Charm el-Cheikh, en Égypte, le 7 novembre 2022. (Crédit : Haïm Zach/GPO)

Le président Isaac Herzog s’envolera pour l’Azerbaïdjan mardi, dernière étape d’une expansion continue et très publique des liens bilatéraux.

Herzog, qui voyagera avec son épouse Michal, rencontrera le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev à Bakou, au palais présidentiel de Zugulba.

Aliyev recevra les Herzog avec une garde d’honneur au son de l’Hatikvah, l’hymne national israélien.

Les deux présidents tiendront ensuite une réunion de travail, suivie d’un déjeuner d’État en compagnie des premières dames.

Herzog doit également participer à une cérémonie avec la communauté juive locale pour célébrer le 75e anniversaire d’Israël avant de rentrer chez lui mercredi.

Le ministre de la Santé et de l’Intérieur, Moshe Arbel (Shas), accompagnera Herzog lors de sa visite et rencontrera son homologue azerbaïdjanais, Teymur Musayev.

Le ministre de l’Intérieur Moshe Arbel arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 7 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Arbel et Musayev discuteront de la coopération en matière de formation des médecins, de santé numérique et de préparation aux situations d’urgence, selon le bureau de Herzog. Ils signeront également un accord sur la coopération en matière de soins de santé.

L’Azerbaïdjan, un pays à majorité chiite étroitement allié à la Turquie, a vu son partenariat avec Israël s’épanouir dans le sillage du soutien israélien au pays lors de son conflit de 2020 avec l’Arménie.

Le ministre des Affaires étrangères, Eli Cohen, avait rencontré Aliyev à Bakou en avril.

Selon la déclaration de Cohen à l’issue de la rencontre, les deux hommes ont parlé de « leurs défis stratégiques régionaux communs, en particulier la sécurité régionale et la lutte contre le terrorisme ».

Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen rencontrant le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev à Bakou, le 19 avril 2023 (Crédit : Shlomi Amsalem/GPO)

C’est un secret de polichinelle que deux des piliers de cette relation sont la situation de l’Azerbaïdjan à la frontière nord de l’Iran et le fait qu’Israël achète plus de 30 % de son pétrole à Bakou.

L’Azerbaïdjan a ouvert son ambassade à Tel Aviv au mois de mars.

Des informations de l’étranger ont indiqué que l’Azerbaïdjan autorise probablement Israël à utiliser des bases sur son sol pour lancer des vols de reconnaissance au-dessus de l’Iran et pour envoyer des agents de renseignement dans le pays afin de perturber son programme nucléaire. Au cas où Israël déciderait de mener des frappes aériennes sur les réacteurs et les usines iraniens, l’accès aux bases azerbaïdjanaises rendrait cette tâche beaucoup plus réalisable.

Les pourparlers visant à rétablir un accord nucléaire entre l’Iran et les puissances mondiales ont repris en avril 2021, mais ils sont au point mort depuis l’année dernière et Téhéran a poursuivi ses ambitions nucléaires, ce qui a ravivé les menaces d’une frappe israélienne sur ses installations nucléaires.

Israël est l’un des principaux fournisseurs d’armes de l’Azerbaïdjan. Selon l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, Israël a fourni 69 % des principales importations d’armes de Bakou entre 2016 et 2020, représentant 17 % des exportations d’armes de Jérusalem au cours de cette période.

Des soldats arméniens marchant le long de la route près de la frontière entre Nagorno-Karabakh et l’Arménie, le 8 novembre 2020. (Crédit : AP Photo/Dossier)

Israël a intensifié ses livraisons d’armes à l’Azerbaïdjan pendant le conflit militaire avec la région séparatiste du Nagorno-Karabakh en 2020. L’Azerbaïdjan est sorti vainqueur de cette guerre de six semaines avec l’Arménie, qui a coûté la vie à plus de 6 000 soldats et a permis à Bakou de reprendre le contrôle des territoires contestés.

Les tensions avec l’Iran se sont accrues au lendemain de la guerre, l’Iran effectuant d’importants exercices militaires à la frontière de l’Azerbaïdjan et intensifiant sa rhétorique à l’encontre de son voisin.

L’Iran, où vivent des millions d’Azéris, accuse depuis longtemps son petit voisin du nord d’alimenter le sentiment séparatiste sur son territoire.

Israël a été l’un des premiers pays à reconnaître l’indépendance des Azéris en 1991. Il a une ambassade à Bakou depuis 1992.

Le ministre de la Défense de l’époque, Benny Gantz, en visite d’État en Azerbaïdjan, le 3 octobre 2022. (Crédit : Nicole Laskavi/MOD)

En octobre, Benny Gantz, alors ministre de la Défense, s’est rendu en visite officielle en Azerbaïdjan, où il a rencontré son homologue Zakir Hasanov et le président Aliyev.

En décembre, l’Azerbaïdjan a annoncé la nomination de son tout premier ambassadeur en Israël, moins de deux mois après avoir approuvé l’ouverture d’une ambassade à Tel Aviv.

À l’époque, le vice-ministre des Affaires étrangères de l’Azerbaïdjan, Fariz Rzayev, avait déclaré qu’à la suite de la décision de son pays d’ouvrir une ambassade en Israël, « le ciel est la limite » des liens bilatéraux entre les deux pays.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.