Israël en guerre - Jour 254

Rechercher

« Horrifié » : Le Premier ministre australien condamne les néo-nazis après l’arrestation d’un groupe « déguisé »

Les membres d'un groupe d'extrême-droite, vêtu de noir, a été arrêté le jour de la fête nationale qui a aussi été l'occasion de rassemblements en soutien au peuple indigène

Le Premier ministre australien Anthony Albanese pendant une conférence de presse, à Sydney, le 20 décembre 2023. (Crédit : David Gray/AFP)
Le Premier ministre australien Anthony Albanese pendant une conférence de presse, à Sydney, le 20 décembre 2023. (Crédit : David Gray/AFP)

Le Premier ministre australien Anthony Albanese a condamné, samedi, le néo-nazisme dans son pays après l’arrestation d’un groupe vêtu de noir lors de la fête nationale d’Australie, au cours de laquelle des rassemblements ont eu lieu en soutien aux populationss indigènes.

La police a expliqué que dans la soirée de vendredi – une soirée de réjouissances connue sous le nom de fête d’Australie – six personnes avaient été arrêtées pour conduite insultante dans une gare de Sydney, la capitale de l’état de Nouvelle-Galles du Sud et que 55 personnes avaient reçu un avis d’infraction dans ce contexte.

Le groupe était « lourdement déguisé », a fait savoir la police.

« J’ai été horrifié » a dit Albanese aux journalistes qui se trouvaient dans la ville d’Orange, à environ 203 kilomètres de Sydney, lorsqu’il a été interrogé sur le groupe, samedi.

« Je ne veux pas voir des gens en passe-montagne, habillés de noir de la tête aux pieds, qui s’engagent dans des activités néo-nazies dans ce pays », a ajouté Albanese.

De telles activités « sont condamnées, à juste titre, par toutes les personnes convenables », a-t-il continué, ajoutant que l’Australie a connu une recrudescence du néo-nazisme.

La fête de l’Australie commémore le jour où la Grande-Bretagne a établi la Nouvelle-Galles du sud comme colonie pénitentiaire – mais de nombreux Australiens indigènes la rejettent, disant qu’elle a marqué le début des injustices qu’ils ont subies depuis la colonisation européenne.

Ce sont des milliers de personnes qui se sont rassemblées dans les villes de l’État pour célébrer « la journée de l’invasion » en soutien à la communauté indigène, qui voudrait que ces réjouissances soient abandonnées définitivement ou que la date en soit changée.

Au début du mois, de nouvelles lois interdisant le salut nazi et l’affichage ou la vente de symboles associés aux groupes terroristes a été mise en vigueur en Australie, en réponse à une augmentation des incidents antisémites dans le contexte de la guerre que mène Israël contre le Hamas, une guerre qui a été déclenchée par le massacre commis, le 7 octobre, par le groupe terroriste dans tout le sud d’Israël.

A l’époque, le gouvernement Travailliste de centre-gauche avait expliqué que la loi transmettait un message clair, celui que ceux qui glorifient la Shoah ou le terrorisme n’ont pas leur place en Australie.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.