Rechercher

Il n’y a pas d’implantations, assure le nouvel envoyé israélien au Brésil

Yossi Shelley a été nommé ambassadeur après que Brasilia a rejeté la nomination de l’ancien chef des implantations Danny Dayan

L'ambassadeur israélien au Brésil Yossi Shelley. (Crédit : Twitter)
L'ambassadeur israélien au Brésil Yossi Shelley. (Crédit : Twitter)

RIO DE JANEIRO – Le nouvel ambassadeur au Brésil, dont la nomination vient remplacer celle de l’ancien chef de file du mouvement des implantations, rejetée par le plus grand pays d’Amérique latine, a déclaré que l’État juif n’a pas d’implantation en Cisjordanie.

Yossi Shelley, un activiste du Likud et ancien homme d’affaires, a endossé en janvier le rôle d’ambassadeur, mettant ainsi fin à une année d’impasse diplomatique.

« Israël n’a pas d’implantations, seulement des zones de guerre », a affirmé Shelley mardi durant un entretien avec le journal O Globo, pour la première fois de son mandat. « Nous ne définissons pas l’occupation, comme les journalistes et les politiciens, mais plutôt comme le droit international. Bien sûr, nous voulons résoudre le problème. »

Brasilia a pris plusieurs mois pour rejeter la nomination de Danny Dayan, ancien chef de file du mouvement des implantations, choisi par Israël pour succéder à Reda Mansour. Cette stratégie de l’ancien président Dilma Rousseff, dont le parti ouvrier était ouvertement anti-Israël, a été vivement critiquée. Rousseff a été destitué et démis de ses fonctions en août.

Shelley a indiqué qu’il souhaite se concentrer sur la relation économique avec le Brésil, et qu’il attend une relation plus amicale avec le président Michel Temer, afin de doper les échanges commerciaux.

« C’est affligeant que la politique a influé la relation entre deux pays démocratiques », dit-il.

« Israël n’a pas envoyé un criminel, ni quelqu’un d’inapte. Parfois, il ne faut pas juger quelqu’un parce qu’il vit dans les implantations, comme ils les appellent, parce que le droit international stipule que ce ne sont pas des territoires occupés, mais des territoires disputés. Dès lors, il ne peut y avoir aucune discrimination. »

« Je suis ici pour défendre les intérêts d’Israël : contre les pays arabes qui, au lieu de se construire comme nous le faisons, se plaignent constamment à l’ONU que les Israéliens attaquent, qu’ils sont méchants et qu’ils ne respectent pas les droits de l’Homme. »

Dimanche, Shelly a rejoint près de 2 000 pour célébrer Yom HaAtsmaout à Rio, en compagnie du maire pro-Israël, qui s’est exprimé en faveur de l’État juif.

Le Brésil accueille près de 120 000 juifs. Il s’agit de la deuxième communauté juive en Amérique latine, après l’Argentine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...