Inauguration de la réhabilitation de la synagogue de Troyes
Rechercher

Inauguration de la réhabilitation de la synagogue de Troyes

Troyes fut longtemps considérée comme l'une des capitales médiévales du judaïsme grâce à Rachi qui y vécut de 1040 à 1105

Synagogue de Troyes (Crédit : Wikipédia)
Synagogue de Troyes (Crédit : Wikipédia)

La restauration de la synagogue Rachi de Troyes a été inaugurée dimanche dernier après cinq années de travaux, rapporte le site France 3 régions.

Les travaux avaient été entrepris du fait de la vétusté des locaux notamment au niveau de la toiture et des façades ce qui n’était pas en conformité avec les normes de sécurité. Au fur et à mesure de l’avancement des travaux, un objectif patrimonial est venu compléter la nécessité de mise à neuf des lieux. Des organisations et des associations juives ont alors apporté leur aide afin d’en faire un lieu de mémoire et de transmission du savoir.

La nouveauté principale apportée par les travaux est la mise en place d’une verrière qui remplace le toit.

Comme le rapporte le reportage de France 3, la synagogue de Troyes, ville où vécut Rachi entre 1040 et 1105, est constitué de différents espaces dont un oratoire et une salle d’étude qui ont été reconstitués comme à l’époque médiévale du 11e siècle.

De nombreuses personnalités de la communauté juive étaient présentes telles que le Grand Rabbin de France, Haim Korsia, et le président du Consistoire, Joël Mergui.

Haim Korsia a rappelé l’importance de Troyes à l’échelle du judaïsme mondial.

« Tous les juifs du monde entier étudient la Bible avec l’interprétation d’un rabbin français du Moyen-Âge de Troyes, » souligne ce dernier. « Sa compréhension du texte, des textes, de la parole de Dieu passe par ce biais français, » a conclu le Grand Rabbin.

Charles Aidan, président de la communauté israélite de Troyes et de l’Aube a souligné la grande nécessité de continuer à faire vivre les rites juifs dans la région.

« Une seule chose peut nous sauver, notre communauté de Troyes, c’est l’ouverture sur l’extérieur, et quel meilleur atout que le personnage emblématique de Rachi, » a déclaré Charles Aidan.

De son côté Delphine Yague, membre de la communauté juive de Troyes, explique que la réhabilitation de cette synagogue permet de redonner un lieu d’attache à Rachi, pour les visiteurs qui souhaitent en savoir plus.

Un centre d’interprétation des textes de Rachi devrait voir le jour prochainement dans cette synagogue.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...