Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

Iran : le Canada inscrit les Gardiens de la révolution sur sa liste des entités terroristes

Ottawa déplore que l’Iran ait fait "preuve de mépris pour les droits de l’Homme" et ait démontré une "volonté de déstabiliser l’ordre international"

Défilé des membres des Gardiens de la révolution iraniens lors d'une parade militaire annuelle au mausolée de l'ayatollah Khomeini, à l'extérieur de Téhéran, en Iran le 22 septembre 2014 (Crédit : Ebrahim Noroozi/AP)
Défilé des membres des Gardiens de la révolution iraniens lors d'une parade militaire annuelle au mausolée de l'ayatollah Khomeini, à l'extérieur de Téhéran, en Iran le 22 septembre 2014 (Crédit : Ebrahim Noroozi/AP)

Le Canada a annoncé mercredi ajouter à sa liste d’entités terroristes les Gardiens de la révolution, l’armée idéologique et bras armé de la République islamique d’Iran.

« Notre gouvernement a pris la décision d’inscrire le Corps des gardiens de la révolution islamique sur la liste des entités terroristes en vertu du code pénal », a déclaré Dominic LeBlanc, le ministre de la Sécurité publique.

Ottawa déplore que l’Iran ait fait « preuve de mépris pour les droits de l’Homme » et ait démontré une « volonté de déstabiliser l’ordre international ».

Les Gardiens de la révolution sont sur la liste noire des Etats-Unis depuis 2019.

Avec cette décision, le Canada peut désormais geler les biens et poursuivre en justice les membres de l’organisation. Et toutes les transactions financières sont également interdites.

La liste noire canadienne comprend près de 80 entités, dont le Hamas palestinien, Al-Qaïda, le Hezbollah libanais, les talibans, le groupe Etat islamique, Boko Haram ou l’organisation ultranationaliste « Proud Boys ».

La Force Qods, la branche des opérations extérieures des gardiens, était déjà sur cette liste.

Cette décision survient dans un contexte de grande tension depuis plusieurs années entre le Canada et l’Iran.

Le Canada, comme plusieurs autres pays, poursuit l’Iran devant la Cour internationale de justice (CIJ) pour que Téhéran soit tenu légalement responsable d’avoir abattu un Boeing ukrainien en 2020.

Depuis la contestation déclenchée en Iran par la mort de Mahsa Amini en 2022, Ottawa a pris plusieurs salves de sanctions contre des organisations et responsables iraniens accusés d’être complices du régime.

Le Canada a notamment banni de son territoire 10 000 responsables iraniens, dont les membres des Gardiens de la Révolution.

Téhéran a condamné jeudi l’inscription du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) sur la liste des organisations terroristes, la qualifiant de « mesure peu judicieuse et non conventionnelle motivée par des considérations politiques », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Nasser Kanaani, cité par l’agence de presse semi-officielle Fars.

« L’action du Canada n’aura aucun effet sur le pouvoir légitime et dissuasif des Gardiens de la révolution », a estimé Kanaani, ajoutant que Téhéran se réservait le droit de répondre en conséquence à cette inscription.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.