Iran : Les ambassadeurs russe et britannique critiqués pour une photo
Rechercher

Iran : Les ambassadeurs russe et britannique critiqués pour une photo

Le cliché rappelle une image prise lors de la conférence de Téhéran de 1943 à laquelle participaient Winston Churchill et Joseph Staline

L’ambassadeur russe Levan Dzhagaryan posant avec son homologue britannique Simon Shercliff sur les marches de l'ambassade russe dans la capitale iranienne, en août 2021. (Crédit : @RusEmbIran / Twitter)
L’ambassadeur russe Levan Dzhagaryan posant avec son homologue britannique Simon Shercliff sur les marches de l'ambassade russe dans la capitale iranienne, en août 2021. (Crédit : @RusEmbIran / Twitter)

Les autorités iraniennes ont vivement critiqué jeudi les ambassadeurs de Russie et de Grande-Bretagne à la suite de la publication d’une photo controversée, prise à Téhéran, rappelant l’occupation anglo-soviétique de l’Iran lors de la Seconde Guerre mondiale.

Diffusée sur Twitter mercredi par l’ambassade russe, la photo montre l’ambassadeur Levan Dzhagaryan posant avec son homologue britannique Simon Shercliff sur les marches de l’ambassade russe dans la capitale iranienne.

Le cliché rappelle une image prise lors de la conférence de Téhéran de 1943 à laquelle participaient le Premier ministre britannique de l’époque Winston Churchill et son homologue soviétique Joseph Staline.

Alliés contre les nazis durant la Seconde Guerre mondiale, Churchill et Staline tenaient des discussions stratégiques avec le président américain Franklin Roosevelt, deux ans après l’invasion anglo-soviétique de l’Iran.

La publication de la photo mercredi a suscité l’ire des politiciens iraniens de tous bords, dont le ministre des Affaires étrangères sortant Mohammad Javad Zarif.

« J’ai vu une photo extrêmement inappropriée aujourd’hui », a-t-il tweeté. « Le peuple iranien a démontré (…) que son destin ne peut JAMAIS être sujet aux décisions des ambassades étrangères ou des forces étrangères. »

Hossein Amir-Abdollahian, récemment présenté pour remplacer M. Zarif, a quant à lui accusé sur Twitter les diplomates russe et britannique d’avoir « humilié l’opinion publique dans la République islamique ».

Jeudi, le ministère iranien des Affaires étrangères a affirmé avoir « invité » Dzhagaryan et Shercliff au ministère pour avoir des « clarifications » sur la photo.

Selon le ministère, l’ambassadeur russe aurait exprimé des « regrets » concernant le malentendu suscité par l’image controversée.

Les « trois grands » : Staline, Roosevelt et Churchill, à Téhéran, en 1943. (Domaine public)

Entre-temps, l’ambassade russe a affirmé sur Twitter que la photo n’avait pas pour but d’offusquer Téhéran.

« Prenant en considération les réactions ambiguës à notre photo, nous voulons noter qu’elle ne comporte aucun contexte anti-iranien », a écrit l’ambassade.

Elle a souligné que la photo voulait « rendre hommage aux efforts conjoints des Alliés contre les nazis lors de la Seconde Guerre mondiale ».

« L’Iran est notre ami et notre voisin, et nous allons continuer de renforcer nos relations sur la base du respect mutuel », a encore écrit l’ambassade.

En 1941, la Grande-Bretagne et l’Union soviétique avaient occupé l’Iran afin de sécuriser les champs pétroliers et utiliser ses voies ferrées dans leur guerre contre les forces pro-nazies en Europe.

Téhéran avait, à l’époque, annoncé sa neutralité dans ce conflit.

Lors de cette occupation, les Iraniens avaient souffert de pénuries de nourriture, de carburants et d’autres biens essentiels, ainsi que d’une inflation, la priorité étant accordée aux forces occupantes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...