Iran : les Gardiens de la Révolution assistent au kaddish pour des soldats juifs
Rechercher

Iran : les Gardiens de la Révolution assistent au kaddish pour des soldats juifs

Soldats et religieux musulmans filmés en train d'écouter le Kaddish récité pour les victimes juives de la guerre Iran-Irak, montre les efforts du régime pour paraître tolérant

Des membres des Gardiens de la révolution iraniens participent à un office commémoratif juif en mémoire des soldats juifs tués pendant la guerre Iran-Irak, en octobre 2019. (Capture d'écran : Twitter)
Des membres des Gardiens de la révolution iraniens participent à un office commémoratif juif en mémoire des soldats juifs tués pendant la guerre Iran-Irak, en octobre 2019. (Capture d'écran : Twitter)

Des membres du Corps des Gardiens de la révolution islamique d’Iran ont récemment participé à une cérémonie commémorative religieuse juive pour les soldats juifs, un événement rare dans un pays qui est largement accusé de persécuter ses minorités et qui menace régulièrement de détruire le seul État juif.

Dans une séquence diffusée jeudi sur les médias d’Etat iraniens, les membres des Gardiens de la révolution ont pu être vus en train de faire le salut, aux côtés de religieux musulmans, lors d’un l’office commémoratif de cette semaine au cimetière juif de Téhéran.

Des membres de la communauté juive locale ont récité la prière des endeuillés, kaddish, en hébreu, ainsi que d’autres textes religieux, à la mémoire des 13 soldats juifs-iraniens qui sont morts pendant la guerre Iran-Irak en 1980-1988.

Les images n’ont pas particulièrement surpris Menashe Amir, spécialiste de l’Iran, qui a déclaré au radiodiffuseur public Kan que la République islamique cherche de temps en temps à se présenter comme tolérante envers les minorités religieuses en participant à de tels événements, tout en continuant à employer des politiques sévères contre eux.

Amir a déclaré que pour être acceptée par le régime totalitaire islamique, la communauté juive, forte de 8 000 membres, doit travailler dur pour prouver aux autorités qu’elle fait partie intégrante de la société iranienne, ce qui inclut la dénonciation d’Israël.

Il a souligné qu’un membre de la communauté juive est actuellement en prison pour le seul crime de s’être rendu en Israël – là où se trouvent les lieux les plus sacrés du judaïsme.

Il a ajouté que comme tous les citoyens iraniens, les Juifs doivent servir dans l’armée iranienne en raison d’une loi d’enrôlement obligatoire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...