Israël craint la formation d’un “croissant iranien” au Moyen Orient
Rechercher

Israël craint la formation d’un “croissant iranien” au Moyen Orient

Le soutien de Téhéran au Hezbollah en Syrie inquiète l'Etat juif, tout comme l'influence iranienne en Irak et au Yémen

Des combattants du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah pendant les funérailles d'un membre du groupe mort aux combats en Syrie, dans le sud du Liban, à Kfar Hatta, le 18 mars 2017. (Crédit : Mahmoud Zayyat/AFP)
Des combattants du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah pendant les funérailles d'un membre du groupe mort aux combats en Syrie, dans le sud du Liban, à Kfar Hatta, le 18 mars 2017. (Crédit : Mahmoud Zayyat/AFP)

Israël craint la formation d’un « croissant iranien » au Moyen Orient compte tenu de l’influence de Téhéran en Syrie et de ses liens avec des groupes chiites dans la région, a affirmé lundi un haut responsable du renseignement israélien.

Les déclarations du directeur général du ministère du Renseignement, Chagai Tzuriel, illustrent l’inquiétude grandissante d’Israël quant à l’implication de l’Iran dans le conflit qui ravage la Syrie voisine depuis six ans.

Le soutien de Téhéran au Hezbollah, groupe terroriste libanais allié du régime syrien de Bashar el-Assad, inquiète l’Etat juif, tout comme l’influence iranienne en Irak et au Yémen.

« Si l’Iran se positionne sur le long terme en Syrie, ce sera une source constante de […] tensions avec la majorité sunnite en Syrie, avec les pays sunnites […],) ainsi qu’avec Israël », a assuré Tzuriel à des journalistes étrangers, en évoquant la « création d’un croissant iranien ».

Israël et la Syrie restent officiellement en état de guerre.

L’Etat juif s’est efforcé de ne pas s’impliquer dans le conflit complexe qui ravage la Syrie depuis plus de six ans, mais il a reconnu avoir mené des frappes aériennes contre des convois de livraisons d’armes destinés au Hezbollah, qui cherche ouvertement à détruire Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...