Israël devrait bientôt commencer à exporter de la marijuana
Rechercher

Israël devrait bientôt commencer à exporter de la marijuana

Le ministre de l’Agriculture devrait installer des établissements pour la recherche et le développement du cannabis médical

Un ingénieur agronome israélien inspecte les plants de marijuana à la BOL (Breath Of Life) Pharma dans la deuxième plus grande plantation de cannabis médical du pays, près de Kfar Pines dans le nord d'Israël, le 9 mars 2016 (Crédit : Jack Guez/AFP)
Un ingénieur agronome israélien inspecte les plants de marijuana à la BOL (Breath Of Life) Pharma dans la deuxième plus grande plantation de cannabis médical du pays, près de Kfar Pines dans le nord d'Israël, le 9 mars 2016 (Crédit : Jack Guez/AFP)

Le ministre de l’Agriculture Uri Ariel a annoncé dimanche qu’Israël devrait commencer à exporter de la marijuana à usage médical à l’étranger, des semaines après que le gouvernement a approuvé des mesures pour rendre le cannabis médical plus facilement accessible aux patients en Israël.

« Dans deux ans, nous aurons des protocoles en place qui permettront aux agriculteurs de cultiver du cannabis », a déclaré Ariel à la radio israélienne pendant ce week-end, selon le magazine en ligne Cannabis.

« Le ministère de l’Agriculture a mis en place des zones spécifiques pour la recherche et des essais pour la culture du cannabis, une plante dont l’utilisation est avant tout pour le traitement médical des patients à travers le monde », a-t-il annoncé.

Ariel a également ajouté qu’il avait l’intention d’approuver la demande d’exportation de marijuana médicale cultivée en Israël à l’étranger.

En juin, le gouvernement a approuvé un plan visant à assouplir les restrictions sur la culture de la marijuana médicale et la rendre plus facilement accessible à plus de 23 000 patients en Israël.

Selon la législation proposée par le ministre de la Santé, Yaakov Litzman, il n’y aura pas de limite sur le nombre de producteurs agréés, plus de médecins seront approuvés pour délivrer des ordonnances et le cannabis sera disponible dans les pharmacies locales.

Ces derniers mois, le ministère de la Justice a commencé à explorer la possibilité pour Israël décriminaliser l’usage des drogues douces comme le cannabis. Selon les nouvelles lignes directrices du ministère de la Justice Ayelet Shaked, ceux qui seraient pris en flagrant délit d’utilisation des drogues douces feront l’objet d’une amende, mais pas accusés d’un crime.

Un article dans le magazine Cannabis publié plus tôt cette année avait annoncé que le projet de loi pourrait potentiellement décriminaliser la possession jusqu’à 15 grammes de cannabis pour toute personne âgée de plus de 21 ans. Ceux qui sont pris avec dans leur maison une quantité pour usage « personnelle » du cannabis devrait payer une amende de 300 shekels et ceux qui sont pris en public serait condamné à une amende de 1 500 shekels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...