Israël enterre les Palestiniens vivants, prétend un journal arabe canadien
Rechercher

Israël enterre les Palestiniens vivants, prétend un journal arabe canadien

B’nai Brith Canada condamne le journal de Toronto al-Meshwar pour avoir publié un article d'un membre du Hamas avec des accusations de meurtre rituel infondées

La couverture de l'édition du 28 février d'al-Meshwar, un journal canadien en langue arabe, a publié un article accusant à tort Israël d'enterrer vivant des Palestiniens et de voler leurs organes. (Capture d'écran)
La couverture de l'édition du 28 février d'al-Meshwar, un journal canadien en langue arabe, a publié un article accusant à tort Israël d'enterrer vivant des Palestiniens et de voler leurs organes. (Capture d'écran)

JTA — Un journal en langue arabe de la périphérie de Toronto a publié un article accusant à tort Israël d’enterrer les Palestiniens vivants et de leur voler leurs organes, a déclaré l’organisation juive.

L’édition du 28 février d’al-Meshwar consacre une demie-page à « L’abus des martyrs et la manipulation de leurs corps sont des commandements juifs et des directives israéliennes » par Mustafa Yusuf al-Lidawi, a fait savoir B’nai Brith Canada dans un communiqué mardi.

Selon la page Facebook d’al-Lidawi, il travaille comme membre du Département des relations arabes et islamiques du Hamas.

Dans l’article, il accuse Israël à tort et affirme que la « malice ancienne, et les commandants talmudiques et de la Torah » du pays seraient responsables de ces faits inventés.

B’nai Brith Canada a contacté la police de Toronto afin de déposer plainte.

« Il est inacceptable que des publications canadiennes, en n’importe quelle langue, continuent de diaboliser les Juifs et de glorifier le terrorisme, a dénoncé Michael Mostyn, officier exécutif de Bnai Brith Canada. Ces attaques incessantes et sans fondement contre notre communauté sapent les relations intercommunales et mettent en danger notre sécurité ».

Précédemment, des articles d’al-Meshwar s’étaient félicités d’un massacre de 2014 dans une synagogue de Jérusalem, ont qualifié le judaïsme de « religion terroriste », rendu les Juifs responsables de la Shoah et glorifié les attentats suicides à la bombe, selon B’nai Brith.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...