Israël et la Birmanie corrigeront mutuellement leur manuels d’histoire
Rechercher

Israël et la Birmanie corrigeront mutuellement leur manuels d’histoire

La Birmanie va coopérer pour développer des programme d'enseignement de la Shoah et les leçons des conséquences de l'intolérance, du racisme, de l'antisémitisme et de la xénophobie

Incendie dans un village du sud de la région de Maungdaw, dans l'état de Rakhine de la Birmanie, le 4 septembre 2017. (Crédit : STR/AFP)
Incendie dans un village du sud de la région de Maungdaw, dans l'état de Rakhine de la Birmanie, le 4 septembre 2017. (Crédit : STR/AFP)

Le 28 mai, Israël, et la Birmanie (ou Myanmar) ont signé « un accord de coopération sur l’éducation leur permettant d’éditer des passages des livres d’Histoire de l’autre pays, concernant leur propre passé » explique Le petit journal, le site d’information destinés aux expatriés français.

« Cet accord incite l’éducation birmane à se pencher sur l’Holocauste et l’antisémitisme et la xénophobie qui en ont émergé », indique le site.

Ainsi, selon l’accord que le journal Haaretz a pu consulter, les deux pays vont « coopérer pour développer des programme d’enseignement de la Shoah et les leçons des conséquences de l’intolérance, du racisme, de l’antisémitisme et de la xénophobie comme une part du programme des écoles de la République de l’Union du Myanmar ».

L’accord prévoit un droit de regard sur les écrits de l’autre pays concernant sa propre histoire.

Le Myanmar est aujourd’hui accusé par la communauté internationale d’avoir effectué un véritable nettoyage ethnique contre le peuple Rohingya, et d’avoir procédé à des executions de masse, d’avoir brûlé des villages. 400 000 Rohingyas sont actuellement réfugiés au Bangladesh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...