Israël et le Sénégal se réconcilient
Rechercher

Israël et le Sénégal se réconcilient

Les relations bilatérales avaient souffert du vote du pays africain en faveur d’une résolution de l’ONU jugeant les implantations illégales

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec Macky Sall, le président du Sénégal, au Liberia, en marge du sommet de la CEDEAO, le 4 juin 2017. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec Macky Sall, le président du Sénégal, au Liberia, en marge du sommet de la CEDEAO, le 4 juin 2017. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Israël et le Sénégal ont annoncé dimanche la reprise de leurs relations diplomatiques, qui avaient été gelées quand le Sénégal avait co-présenté la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui vise les implantations israéliennes en Cisjordanie.

Pendant le sommet de la CEDEAO au Liberia, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré Macky Sall, le président du Sénégal. Les deux dirigeants ont annoncé la reprise des relations totales après leur rencontre.

Israël renverra son ambassadeur au Sénégal, et le Sénégal soutiendra la candidature d’Israël au poste d’observateur à l’Union africaine.

Sur ce point, Dakar se borne à indiquer que « dans l’esprit de la Déclaration conjointe CEDEAO/Israël issue du sommet de Monrovia, le Sénégal a pris bonne note de l’intention de l’Etat d’Israël de bénéficier d’un statut d’observateur auprès de l’Union africaine. »

Netanyahu et Sall ont également décidé de faire progresser la coopération dans les domaines de la défense et de l’agriculture, a annoncé le bureau du Premier ministre dans un communiqué.

Dimanche, Netanyahu a également rencontré les présidents du Ghana, Nana Akufo-Addo, et du Mali, Ibrahim Boubacar Keita. Le Mali est un pays musulman qui n’entretient pas de relations diplomatiques avec Israël. Les deux dirigeants ont décidé de réchauffer les relations entre Israël et le Mali.

Le Premier ministre a aussi vu les présidents du Togo, Faure Essozimna Gnassingbe, de la Guinée, Alpha Condé, et doit rencontrer les présidents du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, et de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...