Israël en guerre - Jour 289

Rechercher

Israël mène des frappes de représailles aux abords de Damas

Tsahal dit avoir frappé des cibles de l'armée syrienne en réponse à des tirs de roquettes sur le plateau du Golan ; la Syrie affirme avoir subi des "pertes matérielles"

Des volutes de fumée s'élèvent au-dessus des bâtiments après une frappe israélienne dans la banlieue de Damas, le 22 novembre 2023. (Crédit : AFP)
Des volutes de fumée s'élèvent au-dessus des bâtiments après une frappe israélienne dans la banlieue de Damas, le 22 novembre 2023. (Crédit : AFP)

L’armée israélienne a confirmé avoir effectué des frappes en Syrie tôt mardi matin en réponse à des tirs de roquettes sur le nord d’Israël la nuit précédente.

Dans un bref communiqué, Tsahal a dit avoir frappé des « infrastructures » appartenant à l’armée syrienne. L’armée n’a pas donné plus de détails sur l’emplacement des cibles ni sur la manière dont les frappes ont été menées.

Les médias d’État syriens ont affirmé que les frappes aériennes avaient touché des sites se trouvant aux abords de Damas.

Un communiqué de l’armée syrienne, cité par l’agence officielle SANA, a indiqué que l’attaque avait été lancée depuis le plateau du Golan à 4 h 35 et rapporte des « pertes matérielles ».

Tsahal a déclaré que l’attaque avait eu lieu après le tir de cinq roquettes depuis la Syrie sur le nord d’Israël dans la nuit de lundi à mardi. Les roquettes sont tombées dans des zones dégagées et n’ont fait ni blessé ni dégât. Des sirènes ont retenti dans les communautés d’Avnei Eitan et de Nov, au sud du plateau du Golan.

Israël a déclaré qu’il avait également bombardé les sites de lancement au moyen de son artillerie immédiatement après l’attaque.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme, une organisation de surveillance basée au Royaume-Uni, a affirmé que la frappe israélienne de mardi matin visait une position du Hezbollah dans la ville de Kanaker, à quelque 25 kilomètres de la frontière israélienne sur le plateau du Golan, et qu’elle avait fait des victimes non identifiées.

Les informations fournies par l’organisme de surveillance de l’opposition, qui a été accusé de gonfler les pertes des forces régulières syriennes et alliées, n’ont pas pu être vérifiées.

Depuis quelques jours, plusieurs sorties auraient été effectuées contre des sites en Syrie dans le cadre des efforts déployés par Israël pour empêcher l’Iran de fournir des armes à son mandataire, le Hezbollah. Les attaques du Hezbollah contre le nord d’Israël se sont intensifiées ces derniers mois depuis le début de la guerre qui fait rage à Gaza.

Mardi matin, deux missiles guidés antichars ont été tirés depuis le Liban sur la ville frontalière de Shlomi. L’un d’eux a atterri près d’un bâtiment et l’a légèrement endommagé, ont déclaré les autorités locales.

« Il s’agit d’un incident très grave et, par miracle, aucun dommage physique n’a été causé aux habitants. L’attaque de ce matin illustre le grand danger de la situation actuelle pour les habitants de Shlomi », a déclaré le maire Gabi Naaman.

L’armée israélienne a déclaré avoir mené des frappes de riposte sur des positions du Hezbollah dans le village libanais de Yaroun, près de la frontière, mardi matin.

Des dizaines de milliers de résidents du nord ont été déplacés vers d’autres régions d’Israël en raison des attaques incessantes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.