Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Israël rejette la demande de libération du terroriste Walid Daqqa, qui est mourant

La commission a rejeté la demande du terroriste de 61 ans, atteint d'un cancer et condamné à la prison à vie pour avoir tué un soldat israélien en 1984

Photo non datée du prisonnier sécuritaire palestinien Walid Daqqa. (Crédit : Autorisation)
Photo non datée du prisonnier sécuritaire palestinien Walid Daqqa. (Crédit : Autorisation)

Une commission judiciaire spéciale a rejeté lundi la demande de libération anticipée de Walid Daqqa, 61 ans, prisonnier sécuritaire arabe israélien, condamné à la prison à vie pour avoir fait partie d’une cellule qui a enlevé et tué le soldat israélien Moshe Tamam en 1984.

Selon le quotidien Haaretz, cette décision a été prise en dépit de l’avis d’un expert médical de l’administration pénitentiaire israélienne, qui avait conclu que la vie de Daqqa, atteint d’un cancer, était « réellement menacée ».

Une commission spéciale chargée des prisonniers condamnés à perpétuité, présidée par le juge à la retraite Zvi Segal, a établi que l’état de santé de Daqqa n’était pas une condition suffisante pour sa libération anticipée, sur la base de la législation antiterroriste israélienne qui interdit la libération anticipée des prisonniers reconnus coupables d’actes terroristes.

Daqqa, un citoyen israélien et l’un des plus anciens prisonniers sécuritaires du pays, a purgé sa peine pour le meurtre de Moshe Tamam il y a deux mois, sa peine d’emprisonnement à perpétuité ayant été commuée en 37 ans.

Il a toutefois été condamné à deux années supplémentaires en 2017 pour avoir introduit clandestinement des appareils téléphoniques dans la prison de Ketziot avec l’aide de l’ancien député arabe Basel Ghattas.

Un porte-parole du forum Choose Life, qui représente les familles de victimes israéliennes du terrorisme, a déclaré au quotidien Israel Hayom que Daqqa « est un terroriste méprisable qui mérite de finir sa vie derrière les barreaux », et a exhorté le système judiciaire à rejeter « le nombre croissant de demandes de libération anticipée émanant de terroristes. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.