Jourdain : Israël retire des milliers de mines sur le site de baptême de Jésus
Rechercher

Jourdain : Israël retire des milliers de mines sur le site de baptême de Jésus

Selon le ministère de la Défense, il y a plus de 3 000 munitions dans le secteur de Qasr al-Yahud, notamment des mines anti-personnel, anti-tank et des pièges

Un sapeur travaillant pour déminer les environs du site du Baptême de Qasr al-Yahud sur le Jourdain, mars 2018. (Ministère de la Défense)
Un sapeur travaillant pour déminer les environs du site du Baptême de Qasr al-Yahud sur le Jourdain, mars 2018. (Ministère de la Défense)

Le travail a commencé cette semaine pour extraire des milliers de mines et autres vestiges de la guerre sur le site de baptême de Qasr al-Yahud situé sur le fleuve Jourdain, a fait savoir le ministère de la Défense dans un communiqué.

L’Autorité nationale d’action contre les mines (INMAA), qui fait partie du ministère israélien de la Défense et qui travaille avec l’organisation humanitaire internationale d’enlèvement des mines HALO Trust, s’attend à découvrir plus de 3 000 objets dans la zone, a fait savoir le ministère dans un communiqué.

Les chrétiens pensent que Qasr al-Yahud, qui est situé à environ 10 kilomètres à l’est de Jéricho, est le lieu, sur le fleuve Jourdain, où Jésus a été baptisé. Le secteur contient sept églises, ainsi que des chapelles et des monastères, chacun appartenant à une dénomination différente du christianisme. Pendant des décennies, ces églises sont restées abandonnées et certaines sont piégées.

Une étude réalisée par l’organisation HALO et l’INMAA estiment qu’environ 2 600 mines anti-tank et 1 200 mines anti-personnel sont enterrées sur ce site d’un kilomètre-carré, où se trouvent également des pièges et des dispositifs explosifs improvisés.

Un sapeur travaillant pour déminer les environs du site du Baptême de Qasr al-Yahud sur le Jourdain, mars 2018. (Ministère de la Défense)

« Une fois que le nettoyage sera terminé et que l’INMAA et les responsables de l’organisation HALO pourront garantir que le site est sûr, les parcelles des églises seront rendues à leurs dénominations respectives et les visiteurs pourront à nouveau visiter ces lieux saints », a déclaré le ministère.

Qasr al-Yahud était un lieu de pèlerinage populaire jusqu’en 1968, quand Israël en a bloqué l’accès et l’a intégré dans une zone militaire fermée le long de la frontière avec la Jordanie, craignant que les terroristes n’utilisent les églises comme points d’attaque contre les implantations israéliennes. Le fleuve Jourdain ne se trouve qu’à quelques mètres de là.

En 2011, le COGAT — l’unité du ministère de la Défense qui assure la coordination entre Israël et les Palestiniens – et l’Autorité des parcs nationaux ont ouvert une route d’accès qui mène au site de baptême sur le fleuve Jourdain. Des dizaines de milliers de personnes y viennent chaque année, en particulier aux environs de la fête de l’Epiphanie, célébrée le 18 janvier.

En 2016, HALO Trust, un groupe basé au Royaume-Uni et qui intervient dans 19 endroits dans le monde, a annoncé qu’il commencerait le processus de nettoyage des mines terrestres autour de Qasr al-Yahud. HALO Trust a précédemment travaillé sur d’autres sites autour de la Cisjordanie et a déclaré être en mesure de construire des passerelles avec les responsables israéliens et palestiniens en raison des efforts livrés par l’organisation dans la région dans le passé.

Des pèlerins chrétiens orthodoxes prennent un bain dans le fleuve du Jourdain dans le cadre d’une cérémonie de baptême traditionnelle de l’épiphanie à Qasr el Yahud, le 18 janvier 2018 (Crédit : Yaniv Nadav/Flash90)

Toutefois, le nombre d’acteurs impliqués et le caractère sensible du lieu auront ralenti les négociations et les financements. Les pourparlers ont exigé une coordination entre sept dénominations du christianisme, le ministère de la Défense, l’armée israélienne, le COGAT, l’Autorité des parcs nationaux, l’Autorité palestinienne et d’autres groupes palestiniens et chrétiens.

HALO Trust a collecté presque un million de dollars pour ces efforts de déminage, estimant le coût total de l’opération dans le secteur à environ quatre millions de dollars. Le ministère de la Défense a également donné des fonds.

La majorité des sept églises et plusieurs petites chapelles de Qasr al-Yahud avaient été construites dans les années 1930, durant la période du mandat britannique.

Israël avait miné la zone le long de la rivière du Jourdain suite à la guerre des Six jours pour tenter d’empêcher les tanks et l’infanterie jordanienne, ainsi que les combattants et terroristes palestiniens d’entrer en Israël et d’attaquer les implantations israéliennes.

Les mines avaient été placées à de multiples endroits sur la frontière israélo-jordanienne ainsi que sur le plateau du Golan.

Le site présente également une importance économique pour la région. Le tourisme chrétien augmente à un rythme constant, suite au renforcement général du tourisme au sein de l’Etat juif. Plus de 1,5 million de touristes chrétiens sont venus en Israël en 2016, ce qui représente 53 % de tous les touristes venus dans le pays.

Quarante pour cent des touristes chrétiens ont indiqué être venus pour faire un pèlerinage. Le touriste chrétien moyen reste 9,8 jours en Israël et dépense au moins 1 500 dollars, selon des statistiques émises par le ministère du Tourisme.

Le site de Qasr al-Yahud est également saint pour certains Juifs. Qasr al-Yahud signifie « le château des Juifs » et certains pensent que c’est l’endroit par lequel les Juifs sont entrés pour la première fois en Israël après avoir quitté l’Egypte. Ce serait également le lieu d’où Elie serait monté aux cieux dans un « chariot de feu », et là où Elisée aurait fait ses miracles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...