Rechercher

Israël tente de renvoyer 14 Ukrainiens en Europe mais y renonce sous la pression

La ministre de l'Intérieur aurait accepté une caution du groupe de réfugiés pour garantir qu'ils quittent Israël dans les trois mois

Des réfugiés fuyant le conflit en Ukraine arrivant au poste frontière de Medyka en Pologne, le lundi 28 février 2022. Le chef de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés déclare que plus d'un demi-million de personnes ont fui l'Ukraine depuis l'invasion de la Russie jeudi. (Crédit : Visar Kryeziu /AP Photo)
Des réfugiés fuyant le conflit en Ukraine arrivant au poste frontière de Medyka en Pologne, le lundi 28 février 2022. Le chef de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés déclare que plus d'un demi-million de personnes ont fui l'Ukraine depuis l'invasion de la Russie jeudi. (Crédit : Visar Kryeziu /AP Photo)

Israël a tenté de renvoyer en Europe 14 des 70 Ukrainiens arrivés dans le pays, affirmant qu’ils n’étaient pas éligibles à la Loi du retour, selon un rapport publié lundi.

Les 14 personnes, dont une mère et sa jeune fille, avaient été embarquées sur un vol à destination de la Roumanie, mais elles ont finalement été autorisées à rester après que des membres de leur famille ont fait pression sur le gouvernement, a rapporté la Douzième Chaîne.

Selon la loi israélienne, les Juifs, leurs enfants, petits-enfants et conjoints ont droit à la citoyenneté.

Bien que le groupe ait été autorisé à rester, la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked a ordonné qu’ils versent au gouvernement une caution de plusieurs milliers de shekels afin de garantir leur départ dans les trois mois, selon le reportage.

Une source gouvernementale a déclaré à la Douzième Chaîne qu’ils ne sont pas considérés comme des réfugiés car ils ont le droit de rester dans n’importe quel pays d’Europe.

Israël a rarement accordé le statut de réfugié à des non-Juifs par le passé, y compris à des milliers de demandeurs d’asile originaires d’Afrique arrivés au milieu ou à la fin des années 2000.

Des dizaines de milliers de demandeurs d’asile ukrainiens sont venus en Israël après la guerre de 2014 avec la Russie. La plupart sont venus en tant que touristes et ont essayé de rester en tant que réfugiés, mais le statut de réfugié leur a rarement été accordé.

Certains Éthiopiens d’origine juive ont également dû lutter pour s’installer en Israël.

Ces derniers jours, l’Agence juive a reçu des milliers de demandes de citoyens ukrainiens souhaitant immigrer en Israël.

L’Ukraine compte environ 43 300 personnes qui s’identifient comme juives et environ 200 000 qui ont le droit d’immigrer en Israël en vertu de la loi sur le retour des juifs et de leurs proches, selon une étude démographique de 2020 sur les Juifs d’Europe.

Peu avant l’invasion de la Russie, des dizaines de nouveaux immigrants d’Ukraine sont arrivés en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...