Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Italie : Un rabbin italien menacé de mort lors d’une agression antisémite à Gênes

Un sans-abri brandissant un tournevis a invectivé Haim Fabrizio Cipriani, qui s'en est sorti indemne ; la police est intervenue et a mis en examen l'agresseur

Capture d'écran de la vidéo du rabbin Haim Fabrizio Cipriani, 2018. (Crédit : X. Utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Capture d'écran de la vidéo du rabbin Haim Fabrizio Cipriani, 2018. (Crédit : X. Utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Un rabbin italien a été agressé verbalement dans les rues de Gênes, en Italie, lundi, par un homme armé d’un tournevis, qui lui a lancé des insultes antisémites et l’a menacé de mort.

Haim Fabrizio Cipriani n’a pas été blessé et l’homme, qui semble être un sans-abri, a été arrêté par la police et mis en examen pour insultes raciales avec circonstances aggravantes, selon les articles des médias locaux.

Selon le quotidien Il Secolo XIX, l’agresseur, âgé de 58 ans, aurait crié à Cipriani : « Dégage, sioniste, ou je t’ouvre la porte », entre autres insultes.

« Je suis très choqué, mais je ne suis pas surpris », a confié Cipriani au quotidien La Repubblica. « En tant que juif, je sais que ce genre de choses peut arriver. »

Il a ajouté qu’à la suite de l’attaque terroriste dévastatrice du Hamas contre Israël le 7 octobre et de la guerre qui s’en est suivie, les attaques antisémites sont « de plus en plus probables ».

« L’antisémitisme s’est aggravé et est répandu dans le monde entier, même en Italie », a déclaré Cipriani.

Ce dernier, qui est âgé de 52 ans, pense avoir été pris pour cible parce qu’il portait une kippa, comme à son habitude. C’est, néanmoins la première fois que cela lui arrive dans la ville qui l’a vu naître.

« Je continuerai à la porter [la kippa] », a-t-il affirmé à Pagine Ebraiche. « Nous ne pouvons pas nous cacher. »

Il a déclaré avoir reçu le soutien de l’Union des communautés juives italiennes, ainsi que d’autres institutions juives et de rabbins de communautés orthodoxes.

Raffaella Petraroli, chef de la communauté juive de Gênes, a déclaré qu’il s’agissait d’un « acte inqualifiable » qui s’inscrivait dans le sillage d’un climat favorable aux Palestiniens dans la ville et d’une « ignorance généralisée concernant la nature de l’État d’Israël ».

Cipriani a déclaré aux médias qu’il avait déjà fait l’objet d’attaques antisémites en France où, à deux reprises, il avait été « pourchassé par des Arabes ».

En plus d’être un rabbin ordonné, Cipriani est également un violoniste accompli qui se produit dans le monde entier.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.