Rechercher

Johnny Depp va réaliser un biopic sur le peintre juif italien Amedeo Modigliani

L'acteur s'associe à Al Pacino pour produire un film sur la vie de l'artiste : "Une vie emplie de grandes difficultés, mais au final triomphant"

Johnny Depp vers 2019 ; Amedeo Modigliani vers 1918. (Crédit : Zak Bennett/AFP via Getty Images ; Apic/Getty Images via JTA)
Johnny Depp vers 2019 ; Amedeo Modigliani vers 1918. (Crédit : Zak Bennett/AFP via Getty Images ; Apic/Getty Images via JTA)

JTA – Surfant sur la vague de notoriété des tabloïds après avoir gagné son procès en diffamation très médiatisé contre son ex-femme Amber Heard, Johnny Depp prévoit de réaliser un biopic sur une figure ambivalente : le peintre juif italien Amedeo Modigliani.

La star de « Pirates des Caraïbes » s’est associée à l’acteur oscarisé Al Pacino pour produire le film, qui sera adapté de la pièce Modigliani de Dennis McIntyre, écrite en 1979. Le biopic retracera la vie de l’artiste dont les portraits et les sculptures de femmes parisiennes (souvent nues, aux visages et aux membres allongés) ont fait de lui, à titre posthume, la coqueluche du monde de l’art au début du XXe siècle.

« La saga de la vie de Modigliani est une saga que je suis incroyablement honoré de porter à l’écran », a déclaré Depp dans un communiqué. « Sa vie était emplie de grandes difficultés, mais au final triomphant – une histoire humaine universelle à laquelle tous les spectateurs peuvent s’identifier. »

La production a été annoncée par le magazine Hollywood Reporter. Le casting n’a pas encore été précisé, mais étant donné que l’artiste est mort à 35 ans de la tuberculose, il est difficile d’imaginer que Depp, qui est âgé de 59 ans, ou Pacino, âgé de 82 ans, puissent l’incarner.

Né dans une famille juive séfarade de Livourne en 1884, « Modi » a vécu une courte vie marquée par une maladie chronique, une consommation abusive de drogues et d’alcool et un grand nombre de maîtresses (dont la peintre Jeanne Hébuterne, qui, enceinte de huit mois de son enfant, s’est suicidée le lendemain de sa mort). Bien qu’il ait créé des centaines de peintures et de sculptures, Modigliani ne sera reconnu que plusieurs années après sa mort, en 1920.

Modigliani n’a que très occasionnellement exploré des thèmes juifs dans son art (notamment son célèbre tableau de 1908, « La Juive »). Mais selon ses biographes, il a toujours été conscient de son identité juive. Cette identité a été mise en lumière lors d’une exposition organisée en 2017 au Musée du patrimoine juif de New York.

A LIRE : TOUS NOS ARTICLES SUR AMADEO MODIGLIANI

Le film de Depp serait le quatrième biopic sur Modigliani. Un film réalisé en 2004 avec Andy Garcia a été vivement critiqué, le New York Times l’ayant, entre autres, qualifié de « catastrophique ».

Outre son rôle du roi Louis XV dans un prochain biopic sur la maîtresse royale Jeanne du Barry, Depp espère pouvoir profiter de son film sur Modigliani pour faire son grand retour à Hollywood après un procès très médiatisé qui a divisé l’industrie du divertissement.

Pendant le procès, Heard et ses avocats ont dépeint Depp comme un agresseur en série, tandis que de son côté, ses avocats et lui-même ont cherché à dépeindre son ex-femme comme une menteuse manipulatrice.

La laideur du procès s’est répandue sur les réseaux sociaux, où des hordes de fans de Depp (dont il s’est avéré par la suite que beaucoup étaient des « robots ») se sont mobilisées contre Heard. Les jurés ont statué en faveur de l’accusation de diffamation de Depp sur trois chefs d’accusation ; Heard a gagné sur un chef d’accusation de sa contre-poursuite. Les deux parties ont fait appel de la décision.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...