Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

La « campagne calomnieuse » contre Yehuda Fox condamnée par le chef d’état-major

Des bannières accrochées le long de la Route 60 critiquent férocement le chef du gouvernement central qui a autorisé la démolition d'avant-postes illégaux

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le général Yehuda Fox en visite sur le site d'une fusillade dans la ville de Huwara, en Cisjordanie, le 26 mars 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Le général Yehuda Fox en visite sur le site d'une fusillade dans la ville de Huwara, en Cisjordanie, le 26 mars 2023. (Crédit : Armée israélienne)

De hauts-responsables de la Défense, et notamment le chef d’état-major, Herzl Halevi, ont exprimé jeudi des critiques cinglantes à l’égard de « la campagne calomnieuse et inacceptable », selon eux, qui est menée contre le chef du Commandement central de Tsahal, le général Yehuda Fox.

Ce sont des activistes du mouvement pro-implantation qui ont accroché des bannières avec une photo de Fox, le long de la Route 60 – la principale autoroute nord-sud de Cisjordanie – accompagnée de la légende : « le harcèlement des initiatives d’implantation continue – six évictions en une semaine ».

Le général Fox a autorisé la démolition de structures qui avaient été illégalement construites ces derniers jours.

« [Bezalel] Smotrich, [Itamar] Ben Gvir — Fox se moque de vous ! », est-il encore écrit sur les bannières, en référence aux deux ministres d’extrême-droite qui avaient fait campagne sur la légalisation des avant-postes d’implantation hors-la-loi.

Les militaires ont fait savoir dans un communiqué que « l’armée et des commandants œuvrent à protéger les citoyens de l’État d’Israël, notamment les résidents de Judée et Samarie », utilisant le nom biblique désignant la Cisjordanie.

« Le chef d’état-major condamne la campagne calomnieuse et inacceptable menée contre le commandant du Commandement central, le général Yehuda Fox. Le commandant du Commandement central est un officier qui prend des initiatives, qui fait preuve de moralité et de dévouement à l’égard de sa mission. Les forces de sécurité placées sous son commandement œuvrent quotidiennement à déjouer le terrorisme et à préserver la sécurité et l’intégrité des résidents de la région de Judée-Samarie », a ajouté le communiqué.

Pour sa part, le ministre de la Défense Yoav Gallant a fustigé « une campagne méprisable » lancée à l’encontre de Fox.

« Le général Fox est un combattant et un commandant exceptionnels qui est à la tête, jour et nuit, de ses soldats dans des missions visant à assurer la protection des résidents de Judée-Samarie placés sous commandement, et qui mène des dizaines d’opérations dans le but de déjouer le terrorisme », a noté Gallant dans un communiqué.

La campagne menée par ces partisans du mouvement pro-implantation s’adresse au ministre de la Sécurité nationale Ben Gvir et au ministre des Finances Smotrich, qui occupe aussi un poste de ministre subalterne au sein du ministère de la Défense – une fonction qui lui confère une large autorité sur les questions civiles en Cisjordanie.

Tandis que la communauté internationale considère toutes les implantations israéliennes comme illégales, Israël fait la différence entre les maisons construites dans les implantations avec un permis du ministère de la Défense sur les terres appartenant à l’État, et les avant-postes illégaux édifiés sans les autorisations requises, qui sont souvent établis sur des terres appartenant à des Palestiniens.

Au mois de février, les ministres du gouvernement avaient approuvé la légalisation de neuf avant-postes situés dans les profondeurs de la Cisjordanie suite à des attentats terroristes qui avaient été commis à Jérusalem-Est.

Les chefs du Commandement central ont été critiqués de manière répétée par certains groupes du mouvement pro-implantations, au fil des ans, en raison de ce qu’ils considèrent comme des actions insuffisantes contre les menaces faites à la sécurité et comme des initiatives choquantes entreprises à l’encontre des implantations juives illégales.

Fox a été une cible de critiques particulière de la part des partisans du mouvement pro-implantations et ce, à de nombreuses reprises. Cela avait notamment été le cas à la fin du mois de juin dernier et le chef d’état-major de l’époque, Aviv Kohavi, ainsi que le ministre de la Défense d’alors, Benny Gantz, avaient dû prendre sa défense.

Fox, qui a la responsabilité des troupes déployées en Cisjordanie, avait également qualifié de « pogrom » les émeutes meurtrières lancées par les partisans du mouvement pro-implantation dans le village de Huwara, en Cisjordanie, au début de l’année.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.